Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SNCF : les cagoulards de Saint Denis maîtres dans la vente à la découpe

Quand Pepy et Vicherat

se mettent dans les traces

de  P.E fournier et Le Besnerais,

Ils s'en vantent,

poussent les feux.

78 ans plus tard,

c'est le 10 juillet des Pepy's boys.

vont-ils installer le siège

de leur centre d’équarrissage

en gare de Vichy ? 

 

SNCF : les cagoulards de Saint Denis maîtres dans la vente à la découpe

Au-delà du coup de poignard c'est tout un symbole porteur d'une préméditation machiavélique . Brader la gare qui hébergeait l'horloge mère de la SNCF. Celle qui permettait la ponctualité et les correspondances du réseau ferroviaire français, l'efficacité d'un système de production lié. Volonté d'afficher un démembrement par le bradage d'un outil des plus performant, constamment modernisé et entretenu par les cheminots malgré le manque de moyens,  symbole de la nationalisation quand la compagnie du Nord fut en 1937 nationalisée.

La SNCF abandonne les 2/3 de la propriété publique que lui a confié la Nation usant d'une loi votée sous Hollande qui au nom de "l'idéal olympique". Loi qui va servir à dépecer la propriété collective publique de service public pour servir la rente de la famille Mulliez, première fortune de France,   spécialiste selon la presse de l'évasion fiscale.

En plus la volonté de faire mal, celle de montrer vouloir briser une profession qui ne s'en laissera pas compter. Pour les cheminots avec ce 10 juillet, à l'échelle de la SNCF, Pépy rejoint Pétain dans le livre noir des trahisons.

Nul ne sait à ce moment quand et comment, mais lui et ceux qui l'accompagnent et l'applaudissent devront rendre des comptes.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article