Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retour sur une question grave qui n'est que peu ou pas posée.

 

Montée des idées de l'ultra droite fasciste,

Le doigt et la lune 

Retour sur une question grave qui n'est que peu ou pas posée.

Qui est derrière la main qui montre la lune ?

Retour sur une question grave qui n'est que peu ou pas posée.

La vigilance légitime et indispensable se manifeste face aux tentatives appuyées de réhabiliter la lie de la pensée intellectuelle fascisto-nazies, pensée qui autorise au nom du talent des uns ou des autres de mettre sur le devant de la scène des hommes et des femmes qui n'ont pas eu d'état d'âme à accompagner la pire des abjections conduisant à une conflagration qui fit des dizaines de millions de morts et instaurant des persécutions exterminatrices que l'humanité avait pensé avoir rangées dans les catacombes de son histoire.

Oui la vigilance s'est manifestée. Et c'est bien.Les pieds nickelés de la Lauriston's connexion ont été sortis.

Reste une question. Ces Maurras Céline Chardone de l'édition, ce Corteau pianiste de génie auteur et porteur de son questionnaire antisémite en résonance avec Maurras et Céline livrant les musiciens juifs à Bousquet et l'occupant (ce qui n'interdit pas que le grand auditorium du conservatoire national de Musique de Paris porte son nom), ce De Vlaminck peintre de talent ET défenseur affirmé des pamphlets de Céline, qui avec Belmondo* sculpteur ET vice président du groupe "collaboration" de 1941 à 1945, qui l'est tout aussi, ne firent pas qu'un voyage à Berlin accompagnés par quelques célébrités de la scène  (dont madame Piaf) en 1942-43, mais y ont énoncé leur soutien au régime génocidaire, qui sont ceux qui les sortent de la fosses communes de leurs idées putrides ? Et pourquoi maintenant ?

 

Pour les ordures, talent ou pas ils sont estampillés.

Mais question :

Qui sont ceux qui tirent les ficelles et propulsent sous les projecteurs ces pantins verts de gris ?

Les mêmes pour certains qui n'ont de mot pour faire condamner des gamins de 20 ans arrêtés à leur poste de travail pour subir le STO, au nom du talent trouvent des excuses pour permettre de commémorer ces crapules.

Des universitaires ayant pignon sur rue, négationnistes patentés nient l'évidence prouvée par les écrits et enregistrement de ceux qu'ils promeuvent, accusant de procès politique celles et ceux qui osent démontrer qu'en les défendant ils montrent leur choix.

Oui il y a la face cachée de cette lune brune et la main qui nous indique qu'elle est à considérer.

Mais à qui appartient la main ?

Quand Brecht disait combien était fécond le ventre dont dont sortit la bête immonde même parmi ceux qui ont applaudit hier se trouvent des réhabilitateurs d'aujourd'hui.

Pour empêcher une pollution, il ne fait pas une serpillière pour l'éponger il y aura toujours des infiltrations, non, il faut sanctuariser la sources, l'assécher et la décontaminer.

Dire que les gens du comité de sélection doivent se démettre, leur honneur pouvant ainsi se sauver, ou être démis s'il n'ont pas ce courage. Demander au monde de la culture de poser publiquement la part de débat qui lui revient pour comprendre comment des gens jusqu'à ce jour réputés intelligent ont ouvert ce sillon prétendant que le talent, denrée par ailleurs discutable, excuserait tout.

En ce soixante-quizième anniversaire de l'arrestation et de l’assassinat de Jean Moulin par ceux que les Maurras Celine et autres encourageaient, cette opération d'hygiène historique, de  morale politique, et de signe d'espoir donné aux générations futures  est le moins qu'il puisse se faire.

On attend.

 

 

* Cela n'empêchera pas la vieille réaction culturelle rancie héritière spirituelle et matérielle des Daudet, Flaubert Goncourt d'élire Belmondo en 1956 à l'académie des beaux-arts, académie que quasiment aucun des artistes plasticiens écrivains musiciens résistant ne pourra approcher.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article