Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouvelle devise dans l'air du temps, il ne nous manquerait juste qu'un Beaumarchais

sans liberté d'importuner il n'est point de viol facile

 

ou de la liberté d'importuner et son nuancier.

Nouvelle devise dans l'air du temps, il ne nous manquerait juste qu'un Beaumarchais


Pour réussir les peintures chez soi, harmoniser les couleurs, tout est dans le nuancier.

Les architectes d'intérieur (nom actuel, avant on disait décorateurs) déploient des talents de goût pour harmoniser et faire cohabiter les nuances.

La société, dans sa vie quotidienne percutée par l'antagonisme de classe est une de ces grandes maisons.

Il faut en permanence entretenir et rafraîchir les murs sous peines de voir s'incruster les traces d'humidité et fissures qui marquent une obsolescence structurelle. Elles font comme des rides sur front chenu de vétérantes des luttes d'antan et marquent les plis de l'architecture et décorations passéistes conservatrices.

D'où là aussi le rôle du nuancier.

Pareil pour le harcèlement, la libido, tout est dans la nuance :

Si une bande de gamins mal dégrossie se permet des privautés de toute façon insupportables et à réprimer, le cercle des valkyries de St Germain des prés demandera correctionnelle et prison ferme pour les coupables. Même si la photo est bonne, inutile de leur amener ces jeunes hommes surtout si de plus ils ne connaissent du cinéma que le prix de la place du multiplex, ne franchissent le périph que de façons aléatoires et n'ont pas de bristol d'accès aux échanges complices des premières et leurs lumières tamisées des salles des Champs Élysées.

Si un producteur décide que le casting pour une production devant se dérouler dans les contrées d'où proviennent les précédents doit comporter quelques minettes qui accepteront éventuellement d'être plus ou moins dévêtues, ces dernières seront invitées à laisser le producteur tâter la viande fraîche en les faisant passer par la case paddock pour peut-être être retenue cela fait parti du champ de la possible liberté d'importuner.

Et le chœur des cous ridés et caches siècles de s'écrier "quel courage quel génie il se donne à fond et puis il faut bien lui laisser la liberté d'importuner pour qu'il reste créatif ".

C'est ainsi que de jeunes impétueuse soixante-huitardes, elles sont devenues les Romain Goupil de leur propre lutte d'antan. Le droit à la privauté camouflée derrière ce " droit d'importuner " n'est que la réserve consacrée d'un droit de cuissage de principe. 

Notons que dire cela les importune, mais que là, celui qui avance ces propos ne peut, interdisent-elles dans leur poulet, en revendiquer le droit que pourtant elle porte pour leur chapelle.

Notre époque navigue entre le superbe "Que la fête commence "de Tavernier et "1788" de Faillevic qui l'est tout autant.

Oui, dans les mœurs et leur peinture, c'est comme pour les façades : tout est dans le nuancier.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article