Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

logement social, loyer et élu(e)

logement social, loyer et élu(e)

S'il n'est pas question pour Canaille le Rouge de s'aligner de près ou de loin sur les groupies de LFI, pas question non plus au nom de la contestation indispensable des orientations de cette formation de s'aligner sur les poncifs de la réaction.

Si l'argument (légitime) de la précarité du mandat et des conditions réglementaires remplis lors de l'entrée dans le logement s'appliquent à tous, il ne peut y avoir de moyens termes ou critères à deux vitesses.  

Il est pour le moins stupéfiant de voir des responsables du P"c"F demander à une élue d'un quartier populaire de quitter son logement social au motif que son indemnité d'élue lui permet de postuler à d'autre choix locatif ou à la propriété.

Les élus et responsables de ce qui fut le PCF se faisaient un point d'honneur de vivre dans la cités ou quartiers d'où ils tiraient leur légitimité politique, lançaient (La Canaille y a participé) des campagnes de stigmatisation contre les élus réactionnaires de la droite au PS qui habitaient les beaux quartiers et se faisaient parachuter dans des zones qu'ils n'arpentaient que durant les campagnes électorales.

Canaille le Rouge serait curieux de connaitre les lieux de résidences des parlementaires ex parlementaires ou parlementaires honoraires, conseillers régionaux et départementaux, cadre technique des directions nationales et autres du P"c"F.

Cette campagne est un des marqueurs significatifs de pertes de repères des dirigeants  de cette organisation maintenant totalement intégrée à un système qu'il avait pour mission de combattre et renverser. Le communiqué du porte parole, du P"c"F, sinistre clown, laissant ainsi ouverte l'idée que le logement social ne peut être que celui des plus défavorisés, des sortes de centre de rétention de masse ouvrant la voie à la "SDFIsation" ou l'accès à la propriété au nom d'un parcours locatif qui ne s'impose qu'à ceux qui vivent le plus dans la gênes ou la précarité. C'est la victoire de Rober Hue. C'est le reniement d'un siècle de luttes populaires pour le droit au logement le logement social et le brassage des catégories pour lutter contre la ghettoïsation.

Celles et ceux qui s'alignent sur ces choix sont en orbite ou sur la rampe de lancement pour être satellisés dans le monde des hors sol. Qu'ils se méfient des risques de désintégration lors de leur retours dans l'atmosphère. 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article