Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

les clandés de la casse

à propos d'une pétition

et de ses premiers d'une cordée

qui fabrique les couloirs d'avalanche

 

les clandés de la casse

Canaille le rouge, pourtant vigilant, a failli se faire avoir.

Une pétition pour empêcher la fermeture d'une ligne ferroviaire, ça ne se rejette pas.

Mais avant de signer mieux vaut  lire l'exposé des motifs et qui est dans le comité de soutien.

Et là, la cohérence de la réaction au grand complet dans son numéro de trapèze volant : "faut pas toucher MA ligne et d'ailleurs avant la privatisation des TER ce serait pas bien"

Ceux qui se manifestent ainsi ? les mêmes qui traitent les cheminots en lutte pour le service public de preneurs d'otages, ceux qui ont voté oui à tous les traités européens approuvé les transposition des directives, applaudit à toutes les lois anti grève et applaudit à la partition de la SNCF 

Du beau linge pour qui la pudeur est un produit saisonnier murissant aux chaleurs antarctiques. Regardez donc.

 

Les premiers de cordée de l'opération :

Mireille Jouve, sénatrice des Bouches-du-Rhône, siège au sénat dans le groupe Rassemblement démocratique et social européen. En 2016, elle soutient Nathalie Kosciusko-Morizet à la primaire du parti Les Républicains, signant ainsi une charte selon laquelle elle « partage les valeurs républicaines de la droite et du centre » pour info NKM instruit une tentative de la mise en concurrence à grande échelle des TER et RER en IDF, Dame Jouve est dans le même camp en PACA. 

Julien Aubert adhère au Rassemblement pour la République le , et devient la même année, à 20 ans, assistant parlementaire du député de Vaucluse Thierry Mariani l'homme de l'ultra libéralisme et de "l'UE über Alles" ultraréac et anti "service public nid de rouge" ancien ministre des Transport sous Sarkozy et à ce titre resonsable de la casse du serrvice public SNCF.

Et quelques autres de mêmes acabit.: le maire de Perthuis qui déclare préférer le F-haine au PS :" « Il faut être réaliste, je suis de droite, je ne veux pas que la gauche dirige le département. Les clivages politiques, les Français n’en veulent plus. Cela ne veut pas dire que je serai inféodé au FN, au contraire ! Mais s’il font du bon boulot, je les soutiendrai». "

Un maire PS qui accepte de faire partie du comité de soutient avec le précédent ;

pas mêmes une ratatouille mais bien une tambouille faisandée.

Ces braves gens qui animent "un comité de défense des services publics" au pieds du Luberon mais dès qu' arrivés à Paris à peine il descendus du TGV non seulement courent voter des deux mains mais font parties de la garde rapprochée de la liquidation de la SNCF et présentent comme normale la privatisation du transport ferroviaire.

Voici ce que les élus de toutes les droites dont des parlementaires porteurs de tous les choix et impulsions de casse de la SNCF osent écrire :

La région PACA subit avec d'autres régions de France les conséquences de la décision européenne de décembre 2016 d'ouvrir à la concurrence toute la partie voyageurs du réseau ferré : les TER, les inter cités et les TGV. Mais pour mieux préparer la vente aux opérateurs privés, il faut rendre ces transports plus rentables....D'où " la bonne idée libérale" de fermer les lignes qui ne généreraient pas assez de bénéfices aux actionnaires mais au détriment du service public et des usagers .(sic)  

Si Canaille le Rouge faisait des infidélités à son Phare Ouest et s'en allait faire un tour dans le Luberon il ne manquerait pas d'aller demander publiquement des comptes à la brochette de menteurs par double langage qui tentent d'enfumer les usagers de la région PACA

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article