Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Primaire rose, paysage après la bataille...des polochons

 

ou comment faire

pour que le duvet

réussisse à obscurcir 

et ne blesse pas les "combattants"

 

 

Afficher l'image d'origine

Un texte d'un vieux complice de La canaille publié par Rouge Midi et ici plus que largement partagé :

 

Aucun ... AVAL à ce nouveau leurre d’une « gauche radicale » faite d’Insoumission ou de rocardo-gauchisme ... en HAMONT
lundi 30 janvier 2017 
par  Alain Chancogne 
popularité : 37%
 

Les voilà repartis dans les "gauches" à réconcilier, à "rassembler", la porte-parole de Hamon explique que 99, 9 pour cent de son programme est en phase avec les X propositions du trotsko-socialo maastrichien-tribun sauveur suprème !

Commence alors le petit jeu des ralliements à Macron, des appels imbéciles à ce que JLM et Hamon cherchent à éviter, que la "gôche de la gôche" soit divisée, et ne finisse qu’en se partageant les troisième et quatrième place !

Bref à ils font tout pour savoir qui, le soir du premier tour, expliquera qu’il faut sauver la république en évitant que la « fachotte » blonde ne prenne le pouvoir !

Que de conneries ! On cherche surtout à éviter le débat de fond !

On est dans un moment historique de l’accélération de recomposition politique dont le capital a besoin pour essayer de contourner un temps l’explosion sociale.

Qu’on excuse un tout petit rappel : gauche, droite, ces termes devenus repères dans le monde entier, cela tient à l’originalité française qui fait que chez nous, on décapite des Capet [1].

Bref extrait de Wiki :

"Le 28 août 1789, lors du débat sur le véto royal à la Constituante, les députés opposés à cette mesure se regroupent à gauche du président du bureau (signalons au passage que la salle n’avait pas encore la forme d’un hémicycle), tandis que les partisans du véto royal se placent à droite" [2]

Depuis et jusqu’à ces trois ou quatre dernières décennies, la possibilité de voir améliorer son sort par des réformes progressistes (certes sous la pression "populaire", des grèves et des luttes tous terrains) dans le monde et chez nous grosso modo, ont pu crédibiliser ces termes de "gauche" de "droite ».

Ce que WIKIPEDIA résume par : "Traditionnellement, les valeurs suivantes sont considérées comme étant caractéristiques de la gauche : égalité, fraternité, solidarité, progrès, insoumission ;
Par opposition, les valeurs suivantes sont généralement considérées comme étant de droite : autorité, identité nationale10, ordre social, sécurité, conservatisme, tradition."

FIn de citation.

Que faire ?

Comment expliquer que l’on assiste à ce tsunami contre l’intelligence des masses ?

Les médias ne peuvent surfer que sur les "idées dominantes".

Pour ma part je maintiens, que tous les feuilletons de "schisme au PS", de vertus du « mouvementisme » avec hommes providentiels (que ce soit Macron ou JLM) n’auraient pas causé autant de ravages, si un Parti Communiste digne de ce nom avait tenu ferme sur un point selon moi décisif.

Il n’y a plus aucun espace pour du "progressisme de gauche" parce que le CAPITAL ne peut plus "larguer" un tant soit peu de grain à moudre, sa survie est en cause.

En gros et cela n’a rien de péjoratif de condescendant dans ma bouche, mais pour parler un peu le "marxien" :

  • - Ou bien on analyse cette réalité objective, on l’explique, on mobilise sans jamais "mentir par omission" et alors on est un militant révolutionnaire.
  • - Ou bien on participe, et cela peut-être de bonne foi, à encourager l’idée du "moindre mal" possible en se servant des dispositifs de recomposition et d’isoloirs qui ne peuvent que chloroformer le mouvement social.

Tout le reste à savoir que le succès d’Hamon, l’intérêt réel pour la candidature JLM prouvent que la "vrai gauche" (expression qui m’amuse) porte un espoir d’éviter le pire, je respecte, mais ce n’est plus, selon moi, en rapport avec ce que nous devons tenter de mettre au centre du débat sur l’avenir de notre société.

C’est pour cela que je combats tout ce que de contre révolutionnaire (pour parler en communiste) charrie le mythe Mélenchon...

Le suffrage universel, quand la "démocratie" (??) est dans cet état, c’est une aggravation des atteintes à la démocratie.

Bien sûr que j’ai apprécié que Valls dégage - pour un temps - de même que je n’ai pas boudé mon plaisir en voyant la bobine de SARKO, à droite.

Tant pis si je dérange : Pour moi, pas question de jouer à ce Loto ou tu es sûr de perdre Hamon, Valls, JLM  ?

Bonnets Roses ou Roses Bonnets !

Aucun des dimanches d’avril à juin, (scrutins présidentiel et législatif) ne servira de point d’appui pour nos LUTTES !

Pas plus que le paracétamol et tous les opiacés du monde n’ont de prise sur une gangrène du pied !

On peut se "soulager" quelques heures, mais sans chirurgie tu meurs !

Ce n’est que mon opinion personnelle

A.C

 

[1nom de famille des rois de France

[2En gros accepter le droit de véto du roi signifiait accepter l’absolutisme royal contre la souveraineté populaire

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article