Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Déontologie, gag et autres exotismes du moment

En d'autres lieux

d'autres moments

et autre morale

la discrétion aurait dû être de mise.

Comme le dit Audiard :

ils (elles) osent tout,

c'est même à cela qu'on les reconnait

Déontologie, gag et autres exotismes du moment
Déontologie, gag et autres exotismes du moment

A propos d'un interview de Ch. Lagarde au journal Le Monde de ce 4 juillet

Une Citoyenne convaincue de comportements délictuels au point que les juges chargés d’instruire son dossier demandent son renvoi devant le tribunal compétent pour juger de sa culpabilité, cette citoyenne accorde une audience au quotifdien de révérence au seul fait qu'elle dirige l'organisation qui travaille avec application à étrangler les peuples au nom de l'interêt supérieur de la finance et de sa monnaie.

La dame soupçonnée d'avoir au moins par négligence préférer user de chemins non officiels pour permettre à un affairiste de se gaver sur le dos des contribuables, affairiste bien en cour chez celui qui a organisé le déroulement de carrière de la dite dame vient donne donner des cours d'économie après qu'un peuple souverainement a décidé de se passer des services des auxiliaires technico-institutionels de la dite dame, tout cela la poussant à crier à tous vents à la menace de catstrophes.

Quand la bourse vascille, Lagarde demeure et ne se démonte pas. 

 

Christine Lagarde tire les
enseignements du Brexit

LE MONDE | 04.07.2016 à 13h36 • Mis à jour le 04.07.2016

Et on dirait que la peur change de camp :

Pour que la zone euro puisse répondre à ces défis et contrer la montée du populisme, il va falloir aux dirigeants « un immense courage politique », enjoint la directrice générale, qui trace une feuille de route exigeante.« Si les populations ne s’approprient pas les réformes qui accompagnent le projet européen, on ne peut pas réussir », insiste-t-elle.

 

Qu'entend-elle par courage politique : prendre des mesures encore plus impopulaires en disant aux peuples que c'est pour leur bien ou cesser la pression sur les peuples et faire cracher le capital au bassinet pour qu'il rende les montagnes de spoliation accumulées ?

Et là, ce ne sera pas Lagarde rapprochée de Wallstreet de la City et de Franckfort réunis qui détient les clés mais bien les peuples souverains.

Vous savez cette souveraineté dont l'abandon par les forces de progrès permet aux obscurantistes de toutes obédiences d'en faire un repoussoir au service des complices de Lagarde.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Comme le dit si bien dans sa chanson Michel Maffrand du groupe Nadau : "Ils nous pourrissent la vie en voulant nous la sauver".
Mais ils n'essaient pas longtemps de nous la sauver ; juste le temps de se donner bonne conscience et de paraître attentifs aux yeux de l'opinion publique du sort de chacun de nous . Après , c'est la grande purge "salvatrice" pour les intérêts des oligarchies , comme de celles que nos anciens et nos ancêtres ont connue et que nous exportons depuis , et en plus avec brio ... hors de l'Hexagone .
Ces Grands Messieurs et accessoirement Dames , n'auraient-ils pas besoin de cours accélérés de MORALE et de CIVISME ; ou plus simplement et moins coûteux ... de COUPS DE PIEDS AU CUL ?