Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le retour de Maurice Moch en attendant Jules Papon

Toute pratique est pratique d'une théorie.

Le retour de Maurice Moch en attendant Jules Papon
Le retour de Maurice Moch en attendant Jules Papon

L'image de ce CRS (ou denrée équivalente) frappant un lycéen fait à juste titre le tour du web.

Imaginez la même image prise à La Havane, Caracas ou Rio. Imaginez les protestations de toutes la droite réunie, de LaValls à La refoulée de Quebec, en passant par tous les partisans rentrés du retour de la peine de mort.

Non c'est à Paris en 2016 que les émules de Pasqua et Pandreau  depuis Matignon et Beauveau non seulement laisse matraquer des gamins mais Le Monde au lieu de parler si ce n'est pas dans ses cordes de dénoncer ces violences policière titre " la mobilisation dans les lycées et dans les universités faiblit"

La répression, elle ne faiblit pas : 3 robocops sur un gamin. 

"France socialiste".. Quand M Théodorakis faisait la musique de l'hymne de ce qui deviendrait la P-Solférinocratie imaginerait-il où la bande à Labvalls Blummollet conduirait la France ?

 

Histoire de vous faire sourire (encore que il faudra faire des efforts) voici les paroles de ce que le congrès de Nantes du PS en 1977 chatait à tue-tête.

Mesurez le chemin parcouru dans la descente vers l'abjection, il chantaient cela :

 

" Les voix des femmes, et les voix des hommes
Ont dû se taire beaucoup trop longtemps
Ne croyons plus aux lendemains qui chantent
Changeons la vie ici et maintenant
C'est aujourd'hui que l'avenir s'invente
Changeons la vie ici et maintenant

 

Prendre la parole
Décider nous-mêmes
Libérer nos vies des chaînes de l'argent
Écrire notre histoire à la première personne
Être enfin des hommes et non des instruments

 

France socialiste puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant

 

Ne versons plus au nom de leur puissance
Notre sueur, nos larmes, notre sang
Les travailleurs travaillent pour la France
Pas au profit de quelques possédants
Pour partager les fruits de l'abondance
Changeons la vie ici et maintenant

 

Prendre la parole
Décider nous mêmes
Libérer nos vies des chaînes de l'argent
Faire du bonheur notre monnaie courante
Maîtriser la science et dominer le temps

 

France socialiste puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant

 

Il nous faudra reprendre en main nos villes
Qui ne sont plus que des ghettos géants
Où le printemps n'a plus le droit d'asile
Où meurent les vieux, les arbres, les enfants
C'est dans nos propres murs qu'on nous exile
Changeons la vie ici et maintenant

 

Prendre la parole 
Décider nous-mêmes
Libérer nos vies des fleuves de ciment
pour ne plus mourir de l'air que l'on respire
Et pour pouvoir vieillir auprès de nos enfants

 

France socialiste puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant

 

Un siècle meurt, un millénaire commence
Plus de prisons, de cages et de camps
Tendons la rose rouge de l'espérance
Aux opprimés de tous les continents
L'histoire est là qui nous offre une chance
Changeons la vie ici et maintenant

 

Libérer la femme 
Libérer l'école
Donner la parole aux frères émigrants
Ecrire notre histoire à la première personne
Être enfin des hommes et non des instruments

 

France socialiste puisque tu existes 
Tout devient possible ici et maintenant."

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article