Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Goodyear; solidarité.

 

Le pouvoir doit faire machine arrière

et donner ordre au parquet

d'arrêter ses provocations.

S'il s'y refuse

il faudra l'y contraindre

La braise qui couvait se ranime sous la gomme

La braise qui couvait se ranime sous la gomme

Canaille le Rouge reprend ici la page FB de Michel Etievent :

"...savez vous comment à commencé l'immense mouvement de grèves et de changement social du front populaire? Par le licenciement violent de deux ouvriers du Havre! Le 2 mai 1936 le patron des usines Breguet du Havre licencie les ouvriers Friboulet et Vachon pour avoir osé ne pas travailler le 1er mai ( à l'époque il n'est pas ferié et jour de revendication). Les ouvriers de Bréguet appellent la federation CGT des metaux a Paris et c'est ambroise croizat, secretaire national qui vient sur place et exhorte a la grève générale . Elle se declenche aussitôt et met dans les jours qui suivent le feu à la France ouvrière. Tout le mois de mai et de juin des milliers de greves avec occupations d'usines enflamment le pays. (12 000 greves , dont 9000 avec occupations d'usines) Dans la rue 5 millions de personnes!. Un mouvement extraordinaire qui va pousser le patronat paniqué et la gauche recemment arrivée au pouvoir ( le Hollande de l'époque c'est Léon Blum) à concéder d'urgence le 7 juin à Matignon, toutes les grandes conquêtes qui font aujourd'hui notre dignité: les congés payés, les quarante heures ( auparavant 72h!!!), les conventions coillectives, des augmentations de salaire jamais vues..) CA FAIT REFLECHIR, NON! Qu'est qu'on attend, nous, vous? PAS DE CHANGEMENT SANS MOBILISATION POPULAIRE..."

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article