Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mac Do, suite

Valls va-t-il lâcher ses argousins

au lever du jour

pour interpeller

les voyous?

Macron et Sapin vont-il envoyer les douanes  et Cazeneuve la Brigade financière perquisitionner dès potron-minet les domiciles des accusés de fraude massive. et escroqueries

C'est que tout autant présumés innocents que les militants d'Air France, ils doivent donc bénéficier du même traitement  si on en croit les discours de Blummollet sur les vertus républicaines d'égalité et de justice.

Mac Do, suite

Comptabilité avariée, stocks financiers détournés, anémie d'effectifs, hygiène fiscale désastreuse, obésité des profits et autres pratiques réalisées avec la bénédiction de l'UE et de Junker le patron du centre régional d'hébergement des réfugiés fiscaux. 

Le patron de Mac Do france, parait-il, fait la gueule. c'est réjouissant.

La CGT, elle, semble avoir a la frite : 

Communiqué de presse du Syndicat CGT des salariés McDonald's Paris et Ile-de-France

Mc Donald's : 
Impunité fiscale et gouffre social

Une nouvelle année s'achève pour McDonald's avec le même sentiment d'injustice du côté des salariés. La plupart d'entre eux, pour ne pas dire la totalité, ne toucheront pas de prime de participation sur les bénéfices, ceux-ci étant délocalisés dans des paradis fiscaux.

Grâce à un système de redevances organisé par une holding, ces magiciens de la finance réussissent à rendre déficitaire une activité rentable, privant les salariés de tout espoir de récolter les fruit de leur travail.

McDonald's se contente au quotidien d'assaisonner ses employés à coups de salaires à temps partiel sur le base du SMIC.

Au rang des spectateurs, les différents gouvernement qui ont consenti à faire des efforts pour le leader mondial de la restauration rapide : baisse de la TVA en 2009,aides pour les emplois jeunes, aides pour les bas salaires, CICE... Avec comme contreparie, rien, si ce n'est une formule fiscale au goût indigeste et une politique sociale bien fade.

Pendant ce temps, l'enseigne continuait à ouvrir en moyenne 40 restaurants chaque année en appliquant le même système économique, social et fiscal : turn-over vertigineux, discrimination syndicale, sous-effectif chronique, aucun partage des richesses....

Ainsi, nous soutiendrons l'action en justice du comité d'entreprise de McDonald's Ouest Parisien par tous les moyens militants et juridiques, afin que les salariés ne subissent plus les frais de la gloutonnerie financière de l'entreprise.

Ça ne se passera plus comme ça chez McDonald's !

 

Selon le communiqué du CE, "l’excédent d’exploitation réalisé chaque année est de l’ordre de 20% du chiffre d’affaires en moyenne, mais chaque restaurant verse des redevances exorbitantes à une société défiscalisante basée au Luxembourg à hauteur de 22% du chiffre d’affaires en moyenne. Le bénéfice est donc impossible". "Le manque à gagner pour les salariés est grand. Pour l’État français, il est colossal", souligne le communiqué. La plainte vise aussi les chefs de comptes inexacts, faux et usage de faux, et recel. "Ce mécanisme ne concerne pas que McDo Ouest Parisien mais toutes les filiales et tous les restaurants français", a souligné Eva Joly.

Au titre du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE), McDo France a reçu de l’Etat l’équivalent de 0,7% de son chiffre d’affaires en 2013 le chiffre d'affaire étant de 4,35 milliards d'euros de volume d'affaires en 2012  Donc à minima 30 450 000 euro de cadeau fiscal.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article