Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chemin du ressaisissement ou savoir décliner positivement

Parfois, quand la CGT décline,

c'est qu'elle avance

c'est le cas à Dijon:

Chemin du ressaisissement ou savoir décliner positivement
CÔTE-D'OR - POLITIQUEManuel Valls à Dijon : la CGT décline l'invitation
le 12/11/2015 à 12:13 
 
 


Communiqué de presse de la CGT Bourgogne à l’occasion de la venue du premier ministre à Dijon demain vendredi :

" A l’occasion de la venue de Manuel Valls à Dijon vendredi 13 novembre de 14 à 17h avec un programme très chargé, le préfet invite les organisations syndicales à un bref échange sur la mise en oeuvre de la réforme territoriale dans les services de l'Etat avec des représentants du Premier Ministre, rencontre que le premier ministre viendra conclure sans y avoir participer.

La fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté, celle des services de l’Etat sont menées à marche forcée. Ces réformes visent toutes à désengager l’Etat d’une partie de ses missions, à privatiser ce qui peut être financièrement rentable, à éloigner les prises de décisions des usagers des services publics.

Plusieurs réunions ont eu lieu avec le Préfet. Toutes montrent que toutes les décisions sont déjà prises, les instances représentatives des personnels sont mises devant le fait accompli. Les propositions portées par les organisations syndicales ne sont pas prises en compte. Ces rencontres se limitent à chaque fois à une information et ne sont que des opérations de communication gouvernementale.

Nous ne pouvons que constater le mépris évident du gouvernement vis-à-vis de ses salariés dans le cadre des réformes en cours. A l’heure où un accord sur les parcours professionnels, les carrières, les rémunérations dans l’ensemble de la fonction publique n’a pas été signé par plusieurs organisations représentant une majorité de personnels, le premier ministre a décidé de le mettre en œuvre unilatéralement. Bel exemple du dialogue social tant prôné !

La CGT s’emploie inlassablement à dénoncer une politique qui remet en cause notre modèle social, la citoyenneté au travail et qui répond exclusivement aux intérêts du patronat. Le rôle de la CGT est de proposer des alternatives favorisant le progrès social et le plein emploi.

Ces invitations à échanger avec des collaborateurs du premier ministre ne sont que des mascarades. La démocratie est bafouée. La CGT Bourgogne ne se prêtera pas à ces tentatives.
"

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article