Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un procès qui doit faire toute la lumière

Un procès qui doit faire toute la lumière

C'était il y a deux ans et demi, le 9 janvier 2013.

Sakine Cansiz, 54 ans, membre fondatrice du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), Fidan Dogan, 29 ans,  Leyla Saylemez, 25 ans, trois militantes du PKK kurde étaient sauvagement assassinées à Paris.

De suite, dans la continuité de l'hisoire de la police française et de ses liens avec les officines fasciste turque, la police et son ministre dénonçait "une lutte entre fraction rivale", la presse officielle parlait "d'activistes"

Le 10 au matin, Canaille le Rouge mettait ceci en ligne :

http://canaille-le-rouge.over-blog.com/article-crimes-politiques-a-paris-114243222.html

Le Monde du jour nous annonce que l'instruction est bouclée et que les juges renvoient devant les assises un "présumé tueur" pour pour assassinats en relation avec une entreprise terroriste".

Un document de plus de 70 pages. Celon Le Monde, c'est une pièce unique :

"pour la première fois, la justice française évoque la possible implication d’un service de renseignement étranger, en l’occurrence le MIT (équivalent turc de la Direction générale de la sécurité intérieure) dans un assassinat politique commis en France."


La Canaille ne peut manquer de faire le lien entre ce crime et l'actualité de la répression en Turquie qui persiste contre les Kurdes, Kurdes qui sont en première ligne dans la lutte contre les théofascistes qui sévissent avec la complicité d'états de la région dont la Turquie et plus largement du camp impérialiste, singulièrement concernant Ankara de son premier responsable Erdogan. Kurdes qui infligent des revers auxs obscurantistes à Kobané, Kurdes victimes des attentats des facistes en Turquie même comme à Suruç qui a fait 32 morts lundi.

Celui qui est arrété et maintenant officiellement accusé par la justice française, lors de son arrestation, a demandé que l’ambassade de Turquie à Paris soit alertée. Une signature.

Il est connu comme se référant aux loups gris, officine du parti fasciste turc bien connu dans la région de Sochaux Montbelliard pour avoir longuement encadré l'immigration turque pour le compte du groupe PSA et sa sinistre CSL.

L'enquête judiciaire va bizarement butter sur un « mystérieux correspondant » qui n’a jamais pu être identifié, "les autorités turques refusant « étrangement »(disent les juges) de répondre à la commission rogatoire envoyée en ce sens",

Le Monde dans son article est en mesure de confirmer quelques faits qui rejoignent l'actualité et la crise au sud de mla Turquie :

"Les efforts de M. Erdogan pour se distancer du triple assassinat sont en partie ruinés avec la parution le 14 janvier 2014 sur un autre site turc d’une note interne du MIT, présentée comme un projet d’assassinat de cadres du PKK en Europe. Le jour même, le MIT publie un démenti. Plusieurs sources confirmeront par la suite au journal allemand Der Spiegel l’authenticité du document."

Libé de ce jour, à propos de la situation à la frontière syrienne (au sud ouest du Kurdistan historique ) parler du président turque comme d'un "islamo concervateur le terme pour modéré qu'il soit donne des repères forts. Et les liens entre l'extrême droite turque et les loups gris sont aussi évidents que ceux entre le SAC et le RPR.


 

Ce qui est grave pour la France, c'est qu'après Henri Curiel , après Dulcie September , sous trois monarbliques différentes des démocrates militantes pour les libertés devant bénéficier d'une protection de notre pays et sous surveillance de la DCRI aient pu être assassinées en plein Paris sans que la police n'ait pu (tenté de?) l'empêcher.

Gageons que l'autocrate au pouvoir à Ankara va manoeuvrer pour que la fumée se répende sur le prétoire et que ses réseaux vont tout faire pour perturber la sérétité du procès derrière le tueur c'est le réime donneur d'ordre qui doit être condamné.

Quand à Canaille le Rouge, disons le sans fausse modestie, à la relecture de sa p@ge d'alors, il ne retire rien et a même une certaine fierté de ce qu'il avait mis alors en ligne.

pour avoir idée de la situation turque aujourd'hui :

L’opposition turque et de nombreuses capitales étrangères reprochent au gouvernement islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002, d’avoir fermé les yeux, voire encouragé, les activités des groupes djihadistes tels que l’Etat islamique (EI). Des accusations qu’Ankara a toujours rejetées.

 

Editorialiste vedette du quotidien turc Milliyet, Kadri Gürsel a été licencié par son journal pour un tweet publié mercredi 22 juillet suite à l’attentat-suicide de Suruç.

La méthode et le contenu du message donne le ton qui dénonçait l’hypocrisie des responsables internationaux qui ont adressé leurs condoléances au président Recep Tayyip Erdogan après l’attentat. 

 

« Il est honteux que des responsables étrangers appellent la personne qui est la principale responsable du terrorisme de l’Etat islamique en Turquie pour lui présenter des condoléances après l’attentat de Suruç »,"

 

Cela éclaire deux après le cadre de l'assassinat de Paris : les trois femmes assassinées étaient des militantes de la laïcité et du refus de l'intégrisme ou du fanatisme des complices dénoncés par les démocrates turcs. Progressistes, laïques, militantes elles concentraient la haine de la réaction.


 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article