Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mexicocoooo♫ ♫mexicooooohooo♪

♫Terre de marché pour nos fusils♪

♪Pays des mannes de Zapatta ♫

♫Si il se pince pour voir cela♪

♪Notre pays est tombé si bas ♫

 

Mexicocoooo♫

♫Mexiiiicooooohooo♪

Mexicocoooo♫ ♫mexicooooohooo♪

Chaque fois que nous invitons un chef d’État qui représente pour nous un pays ami, c’est pour partager ses valeurs. Et avec le Mexique qui est aussi un pays révolutionnaire, nous avons en commun les valeurs de liberté, d’émancipation, de dignité et nous voulons aussi bâtir un ordre plus juste. »

(Fr. Blummollet -président de France)

"Vive les Révolutionnaire du Chiapas et le sous commandant Marcos".

(Canaille le Rouge-Héritier de la Révolution française)

Qué viva Panchollanda

C'est que le marché est plein expansion.

Fabius va bientôt demander de faire travailler les usines d'armements le dimanche.

Faut bien honorer les contrats !

La presse nous rapporte :

À Iguala la nuit du 26 au 27 septembre 2014, la police municipale, avec la probable complicité de la police fédérale ou de l’armée, a fait disparaître 43 étudiants.

Avant le massacre de Tlatlaya, en juin 2014, où 22 personnes ont été froidement exécutées par l’armée mexicaine. Après avoir tenté de couvrir le massacre pendant trois mois, l’armée mexicaine a dû reconnaître qu’elle était présente sur les lieux. 

À Ecuandureo, le 25 mai 2015, dans l’État du Michoacán, 34 personnes ont été abattues par la police fédérale, depuis un hélicoptère selon des témoins.  C’était avant les rapports et les déclarations de plusieurs organismes internationaux de défense des droits de l’homme à propos de la« torture généralisée ».

C’était aussi avant le licenciement de Carmen Aristegui, une journaliste d’investigation , en mars dernier.,

L'invité d'honneur de la tribune présidentielle de ce 14 juillet est le VRP des meurtriers des 25 000 disparus ou des journalistes assassinés.

Fabius prépare les contrats, Blummollet les négocie.

Le Drian les livre.

Le président du Mexique, dirigeant du Parti Révolutionnaire institutionnel (en français rêve de Valls) est un des piliers de l'internationale socialiste en amérique Latine.

Une sorte de Papandréou des rives des Caraîbes mâtiné de Ben Ali ou autres.

Et c'est cette denrée que la France, représentée par la partie française des lamineurs de démocratie en Grèce, reçoit le 14 juillet

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :