Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Provocations et répression policière contre les demandeurs d'asile

Les faits vont faire la une des journaux.

Provocations et répression policière contre les demandeurs d'asile

les commentaires sont puants

Canaille le Rouge a préféré aller regardez les réactions du côté des commentaires d'un journal qui à sa fondation était si révolutionnaire qu'il fut le cristal pur de l'anticommunisme de gauche (souvenons nous de son rôle dans l'affaire de Vitry et du coup de force du maire de St Maur) et est devenu aujourd'hui la référence de l'anticommunisme de droite , un anti communisme qui ne se mesure pas à sa distance éventuelle avec le P"c"F mais à celle d'avec les valeurs de références de solidarité, de partage et d'entraide dont l'idée est porteuse.

Précisons, c'est indispensable, ce qui suit est à manipuler avec des pincettes et un masque pour se protéger des miasmes méphitiques qui résident entre les mots.

Ces propos ont été copiés sur la partie commentaires de l'article retraçants l'opération "ratonade" menée à la mode Moch-Papon-Ponia par la police de Valls Cazeneune en l'an 3 de la blummolletcratie.

"

 
 
 

La rue Pajol et les rues adjacentes sont le supermarché de la drogue de Paris. Pourquoi les immigrés sont-ils arrivés dans ce quartier plutôt qu'un autre ? 

 
macadamCB
 
 
 
 
 

Tous ces "souteneurs" a l'illégalité , aux occupations et installations sauvages  , aux clandestins  doivent etre pousuivis : ce sont  des parasites sociaux  complices  de la misère humaine  et des passeurs  !!!

 
brolleytus
 
 
 
 
 

 

Ce sont les associations, le NPA et les mouvements "humanitaires" qui ont, comme d'habitude, fait de la provoc en espérant avoir des images à montrer aux journaux de télé. Che Besancenot était naturellement de la partie en brave petit révolutionnaire des RTT...

Soutient total aux forces de l'ordre. Bientôt je serai prêt à donner un coup de main pour faire le ménage.

 

catamaran
 
 
 
 
 

Non merci de votre aide , j'ai plus confiance a nos forces de l'ordre je ne souhaite pas voir des milices faire leurs lois.

 
 
laterretourne_3.0
 
 
 
 
 

 

"Des élus dénoncent la violence" ? Ces mêmes élus qui sont venus avec leurs assoces provoquer les forces de l'ordre et faire leur cinoche  ?

Quelle est exactement la définition du mot  "violence" employé dans cet article par rapport aux faits filmés ?

 

 
 
chav
 
 
 
 
 

 

Si Emmanuelle Becker, conseillère de Paris et élue communist, avait proposé d'héberger certains de ces migrants dans son logement de fonction, tout cela ne serait pas arrivé.

Comme le disait si bien Jospin "l'Etat ne peut pas tout", c'est aussi aux élus de montrer le bon exemple en payant de leur personne. Les conseilleurs sont nombreux mais ce ne sont généralement pas les payeurs. 

 

 
schopette
 
 
 
 
 

La réponse pulsionnelle, quasi-automatique et insupportable, dont apparemment il y a de quoi être fier car nombreux ceux qui la reprennent en chœur: "Si vous avez de la place chez vous, prenez en quelques uns". Il est navrant d'avoir à dire ceci, mais puisqu'il le faut: il s'agit d'un problème politique, mettant en jeu le collectif, où les individus peuvent s'engager mais où, sauf à titre exceptionnel, il ne leur est pas demandé une solution personnelle. Voilà. Il est triste d'avoir à le préciser. Alors si l'on pouvait ne plus lancer cet argument idiot, sur un thème extrêmement grave et lourd...

 
 
alainall
 
 
 
 
 

@schopette ben si c'est politique .............suivons la volonté de la majorité et expulsons tous ces gens ! un petity référendum sur la sortie de schengen ? 

 
 
papy64
 
 
 
 
 

 

On n'est pas sous un Gouvernement de Droite, il suffit de voir les réactions des médias.

 

Quand on se souvient des réactions françaises et européennes pour des événement similaires ont peut se dire qu'il y a deux poids deux mesures !!!

 

 
Amoavis
 
 
 
 
 

Et ben, les parisiens, en rafle ils s'y connaissent .

tergat
 
 
 
 
 

@Amoavis si tu as de la place, prends quelques personnes

D'aucuns pourront dire que le titre n'est pas responsable de ces commentaires. Mais comme la rédaction les laisse fleurir sans contrainte ni modération il faudra bien qu'elle assume. Ils donnent quelque part l'état idéologique du lectorat de base tant la diversité des intervenants montre un spectre large de leur provenance.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article