Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Haine

Va-telle parvenir 

à devenir un élément 

de la norme sociale ? 

La Haine

Comment la cantonner, la sanctuariser sans devenir soit même haïssable par les méthodes et moyens que nous serions tenter d'utiliser pour la réduire ?

Pas facile de répondre à chaud mais c'est cette capacité qui différencie la bestialité de l'humanité.

Il y a des précédents : Parmi les plus grands et plus célèbres, dans l'histoire contemporaine, les mutin de Büchenwald qui se libèrent et ne font pas subir à leurs geôliers se qu'ils ont enduré de leur part.

Cette question avec les tueries industrialisées par les théofascismes planétaires à l'oeuvre en ce début de millénaire revient sur le devant de la scène.

Raison de plus pour la prendre à bras le corps et ne pas se troper sur ceux qu'il faut neutraliser au même tythme que les acteurs publics identifiés :

Réprimer les auteurs les mettre hors circulation n'aura pas de fin crédible tant les instigateurs pourront continuer de croiser dans les hôtels d'Istambul de Prague de Bruxelles Londres Paris ou New York voire Moscou, dans les salons des chancelleries, ceux qui disent les condamner alors qu'ils commercent avec eux sans états d'âmes.

Déjà, un besoin de clarifier ; la question des épithètes : existe-t-il une différence entre le tueur de Charleston et celui de Sousse  (en mettant provisoirement de côté les évènements de St Quentin tant que nous en restons qu' à des hypothèses).

Mais déjà une première question dans les réactions au crime (réaction est le bon terme, la preuve suit)

une quarantaine de morts fruits de l'obscurantisme intégriste revendiqué et la première approche médiatique , c'est la tuile pour les patrons de l'hotellerie et les agences de voyage. les peuples , ils n'existent pas. Titre de la presse européenne :  elle pleure et elles sont à pleurer- sur les victimes -mais pour la une des JT parcequ'inscrites dans la logiques du commerce industrie bronze cul . Soyons brutal : que pleurent-ils ? Des vies supprimées ou des clients ? Et les Tunisiens meutris, humiliés dans leur sens de l'accueil qui n'est pas que mecantil mais humains qui en parle ? Qui parle des combattantes et combattants de la liberté qui paient le pris fort pour s'affranchir des complices des exploiteurs impérators officiels ?

Les gamines et gamins qui vivent dans ce contexte, jamais ils y pensent ? Ls salariés qui n'ont d'autre issues que s'inscrire dans ce bronze cul néocoloniale qui fait le lit du théofascisme qui y pense ?

Il n'y aurait d'issue pour la Tunisie qu'entre les produit de l'Oéral ou les fous d'un dieu porté ou pas par lesuite des pratiques de Sarkozy et l'internationale socialiste ? regles politiques devenues pivot obligatoire et totalitaire de la vie collective ?

Qu'on ne laisse que ce choix montre à qui sert l'étau qui serre ses machoires.

Dès lors si nous déclinons la question en fonctions des latitudes, longitudes et nature des polices de caractères pour lire les textes sur la nature des polices d'état, on comprend mieux à qui sert la haine.

Ensuite, poussons le raisonnement pour s'extraire du piège : une bombe dans une boutique de la rues des rosiers est-elle plus criminelle que celle lancée sur une école maternelle ou une plage de Gaza ? Qui osera faire le tri dans la charpie humaine qu'elles produisent  ?

Quand on sait que les financiers officiels ou officieux commercent entre eux de New york à Riyad, de Riyad à Tel aviv, de Tel Aviv à Paris, et que Paris négocie pour ses patrons des contrats avec tous et d'autres tout aussi compromis. 

Que Tel Aviv approuve Varsovie qui soutien Kiev qui est protégé par Paris qui vend ses rafales dans les émirats qui financent les théofascistes et les frères musulmans qui dirigent en sous mains d'Alger au Caire ce que le monarque de Rabat fait officiellement pour le compte de tous les autres, avec ce magma pestilentiel, vous choisissez qui ? 

Pour n'en rester que dans les pourtours de la Méditérannée (encore que Varsovie...) , si haine il devait y avoir, où la laisser fermenter  pour celui qui s'inscrit dans sa logique ? 

Il faut avoir le courage de s'affronter aux idées recues et inscrire les crimes dans leur théorie des ensembles. 

Canaille le Rouge ne choisi pas. De même qu'il va devoir s'opposer à la prévisible campagne pour le rétablissement de la peine de mort que la sarkocratie va relayer depuis les rangs du f-haine qui l'ont déjà lancée, il appelle à réprimer la violence fasciste d'ou qu'elle vienne avec les outils de droit qu'a forgé le combat des progressistes pour la démocratie. Cela ne veut pas dire 

Ce qui différencie l'humanité de la bête c'est que l'humanité ne justifie pas la torture pour combatre a bête et ne fait pas cuir au four les bêtes coupables de crimes contre l'humanité. C'est dans le partie des bêtes potentielles qu'il reste à chacun de se se ressaisir pour ne pas y être associé.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article