Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La cours suprême des USA est-elle un repère d'antisémitisme ?

Question à réaction

La cours suprême des USA est-elle un repère d'antisémitisme ?

C'est certainement ce que va déclarer la shadow-CRIFienne ambassade israélienne à Paris à la lecture de l’arrêt de la cours suprême des USA qui vient de de rappeler à la face du monde ce qu'est le droit international.

Petit voyage sans valise dans les arcanes diplomatiques:

La partie orientale de la Jériusalem a été annexée par la force en 1967  par une armée d'occupatiuon en violation du droit international.

 

La capitale de l'état violeur du droit est à Tel Aviv.

 

L'état israélien (dontTel Avivest la capital en terme de droit international) prétend depuis donner le statut de capital à Jérusalem. Statut qui comme le dit avec onction le Monde "a en effet été renvoyé à l’issue d’éventuelles négociations de paix israélo-palestiniennes".

 

Mais comme la réaction impérialiste US veut choyer son plus ancien porte avion dans la région, elle manoeuvre.

 

Le Congrès dominé par les "républicains" (dont les notres sont les clones nouvellement mis sous ce nom en culture) sont des faucons (d'une telle agressivité que depuis la guyerre du Vietnam ils ont donné unité de mesure des vrais). Ils avaient adopté en 2002 une disposition permettant aux citoyens américains nés à Jérusalem (environ 50 000 selon l’agence Bloomberg) de pouvoir faire ajouter « Israël » à leur passeport.

 

C’est fort de ce texte que les parents d'un enfant né en terrain colonisé avaient entrepris la démarche auprès du département d’Etat.

 

Après avoir essuyé un refus, ils s’étaient tournés vers la justice. De décisions en appels, le cas à cheminé jusqu’à la Cour suprême qui en octobre 2011 s’en est saisie pour l’examiner ... trois ans plus tard.

 

Les juges suprèmes US viennent de réaffirmer à une ferme majorité (six voix contre trois)  la prééminence du pouvoir exécutif en matière de politique étrangère et plus précisément des reconnaissances d’Etats et de leurs contours en rejetant la demande.

 

Pas sûr que le Congrès apprécie, mais le droit étant le droit, mais il vient de se prendre un camoufflet de belle facture, tant le Congrès n'a jamais fait mystère de sa proximité avec les autorités israéliennes et leurs vélléités colonisatrices et annexionistes .

 

En 1995, nous dit Le Monde,  il avait voté à "une majorité écrasante dans chacune des deux chambres, le Jerusalem Embassy Act, dont l’objet est de transférer dans cette ville l’ambassade américaine, installée pour l’instant à Tel-Aviv". Le Monde précisant que la quasi-totalité des représentations diplomatiques y sont également installées, "du fait du statut indéterminé de Jérusalem" (indéterminé ?).


 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article