Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndicats, antifascisme et lutte de classe

1er mai

Au delà des cortèges revendicatifs

et des troubles à l'ordre public

Syndicats, antifascisme et lutte de classe

Quand une ou un cheminot(e), un(e) salarié(e) de la RATP, un(e) membre du personnel d'un hôpital ou de la CAF est victime d'une agression, ses collèques, par une élémentaire solidarité, débrayent et interpellent leur direction sur les moyens mis en oeuvre pour assurer la sécurité au travail.

Pour les cheminot(e)s, nous (enfin, même si La Canaille est solidaire... ils) disons "poser la sacoche".

Le premier mai, des journalistes en service ont été sous l'oeil des caméras victimes d'agressions manifestes.

Outre que nous n'avons pas entendu les directions indiquer une volonté  de faire poursuivre les responsables en justice (alors qu'ils sont tous parfaitement identifiables et pour le plus grand nombre identifiés), plus grave, les journaux écrit, radiodiffusés ou télévisés sont sortis sans communiqué en une. Ni des rédactions ni des directions. Pas de débrayages, pas de convocation de réunions d'aucune commission paritaire. Pas d'intervention des ministères de tutelle assurant constitutionellement la liberté de l'information.

Le prefet de police ne dit rien.

Le medef si prompt à appeler les CRS pour une usine en grève, devant les "violations de propriété privée", là quand c'est par la milice privée du f-haine, il se tait. 

Des fachos frappent des journalistes, à part un communiqué immédiat du SNJ CGT, quelle riposte? Quels appels à boycotter les auteurs de l'agression?

Des femmes, courageuses, quelques soit par ailleurs l'appréciation qu'on peut porter à leur forme d'action (mais au moins elles ne restent pas passives) se font tabasser sous les yeux des caméras et la police protège ou accompagne les agresseurs, les images en témoignent. Et pas d'appel politique, syndical,  associatif à un sursaut démocratique ? Aucun parlementaire de quelque gauôche que ce soit qui n'interpelle premier ministre et celui de l'intérieur ?

Les politiques sont tous tombés en qatartie? 

Les découpeurs médiatiques de cartes de presse où sont-ils ?

Quelle manifs oprganisent-ils ?

Ce premier mai aura montré la réalité des fascistes du f-haine, mais aussi la veulerie de ceux qui leur servent la soupe quand leurs collègues sont par les mêmes agressés.

Belle leçon de destruction civique de la part des donneurs de leçon de déontologie.

Ceux qui se taisent, ceux qui laissent faire ceux qui banalisent la peste brune à laporte de la maison devront aussi rendre des comptes de leur complaisance.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Ce manque de répondant m'interpellait aussi, ah on les aura vu papa et fifille et surtout leurs acolytes symbole regrettable d'une époque pas si lointaine. Elle était l'invitée d'Elkabach sujet principal la relation papa-fifille (au secours Mr Freud ) et ça durait.... On était loin de G. Marchais recasant Elkabach. La walkyrie outragée par les "femelles" prenant les spectateurs à témoin "quelle manque de respect envers Jeanne d'Arc" Je me demande pourquoi elle ne la qualifie jamais de pucelle, nous cacherait-elle une vérité historique connue d'elle seule car enfin moi je vois plutôt une Jeanne prise en otage par un FN sans scrupule. Plus sérieusement, j'ai vu une femme dénudée et désarmée malmenée par des soudards, un bretteur au parapluie s'en prendre à des journalistes qui ont échappé de justesse à un lynchage par des énergumènes aux propos révoltants, trois femmes dépoitraillées s'agitant sur leurs balcons avec leur bannière et délogées par des forces non-officielles, ni assermentées, qui après forcées leur porte se sont emparées d'elles, violant leur propriété. Pendant ce temps-là, fifille sur sa tribune perdait de sa superbe entre le spectacle de ses troupes lancées en meute, et papa ayant gravi l'escalier qui se la jouait à "Popeye", pour ce premier mai, nous avons eu un florilège de ce qui fait le FN , l'agressivité, le racisme, la violence, le sans foi ni loi, la mégalomanie....... et ils espèrent qu'on leur donne la France!! ?? serions-nous aussi fous. Aline PS : Et les autres là-haut qu'on a malencontreusement chargés de pouvoir, par défaut, qu'est-ce-qu'ils attendent pour remettre les pendules à 'heure.