Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

8 mai 1945 - 8 mai 2015 place de l'hôtel de Ville de Paris

le combat pour la liberté

des deux cotés

de la méditérannée

8 mai 2015, 16h00 place de l'Hotel de Ville Paris

8 mai 2015, 16h00 place de l'Hotel de Ville Paris

8 mai 1945 - 8 mai 2015 place de l'hôtel de Ville de Paris
8 mai 1945 - 8 mai 2015 place de l'hôtel de Ville de Paris
8 mai 1945 - 8 mai 2015 place de l'hôtel de Ville de Paris
8 mai 1945 - 8 mai 2015 place de l'hôtel de Ville de Paris
8 mai 1945 - 8 mai 2015 place de l'hôtel de Ville de Paris
8 mai 1945 - 8 mai 2015 place de l'hôtel de Ville de Paris

Le 25 août 1944. Alors que Paris en liesse fêtait sa libération la wehrmacht faisait de Maillé au sud de Tours un massacre de 124 personnes sur 500 habitants, un second Oradour.

Le 8 mai 1945. Alors que Paris en liesse fêtait la capitulation allemande, l'armée française entamait une serie de masacre estimée au bas mot à une cinquantaine d'Oradour. 

Le 7 mai 2015, à l'auditorium de l'Hôtel de Ville de Paris, des enfants des écoles des quartiers historiquement populaires de Paris, moment d'émotion tant on sent qu'ils ont travaillé en classe le sujet, lisent des biographies de jeunes, le plus souvent communistes organisés dans les FTP MOI, fusillés par les nazis après avoir été arrêtés et torturés par les RG de la police de l'état français. 

Le 8 mai 2015, place de l'Hôtel de ville de Paris, plusieurs centaines de personnes souvent provenant des mêmes quartiers que ces jeunes lecteurs et des fusillés qu'ils ont honorés exigent que la France reconnaissent le crime d'état commis à Sétif, Guelma et Kerratha.

 

 

La comparaison est elle outrancière ? 

 Lecroiseur Duguay-Trouin et le contre-torpilleur Le Triomphant, tirent plus de 800 coups de canon depuis la rade de Bougie sur la région de Sétif.

L'aviation bombarde et rase plus ou moins complètement plusieurs agglomérations kabyles. Une cinquantaine de « mechtas » sont incendiées. Les automitrailleuses font leur apparition dans les villages et elles tirent à distance sur les populations.

Les blindés sont relayés par les militaires arrivés en convois sur les lieux. À l’image d’unemilice de 200 personnes qui se forme à Guelma sous l'impulsion du sous-préfet André Achiary qui distribue toutes les armes disponibles.

Unmois de répression, près de deux Oradour par jour.

L'honneur de la France exige qu'elle reconnaisse ses crimes.

 

Canaille le Rouge s'honore d'avoir été présent aux deux initiatives.

S'il n'a pas vu le Mouvement de la Paix, le MRAP était présent.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Je partage totalement le rapprochement avec ces deux évènements qui doivent être honorés et commémorés au même titre avec en plus la reconnaissance de ses crimes envers sa population que le temps passé impose son urgence.<br /> Mais, Hollande, peut-être trop occupé à festoyer avec l'Arabie Saoudite et le Katar en l'honneur des contrat de guerre au bénéfice de Dassaut qui feront à nouveau des massacre de populations civiles...<br /> Philippe BRODBECK