Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hard killers, light killers but every serial killers.

Tueurs durs,

tueurs doux

mais tous tueurs en série.

Hard killers, light killers but every serial killers.

Suppression de 33% de l'effectif en cabine lowcost ; insécurité et là 150 morts.

Suppression de 50 à 66% des effectifs à bord des trains; insécurité, agression

Caisses automatiques dans les super marchés,

Fermeture des guichets à la SNCF, à la poste, à la CNAM, à la CAF ...la liste est interminable.

Dématérialisation des contacts dans tous les secteurs de la vie sociale, la stratégie des répondeur

"vous avez demandé la police tapez 1"," vous avez demandez les pompiers tapez 2", vous avez demandez à voir votre député, votre maire, votre.. ? tapez vous... la tête contre les murs".

Augmenter et intensifier la durée du travail sur les chaînes de production, diminuer les salaires, tuer au travail par accident physique, psychique, dévaster socialement les bassins économiques.

Il n'y a que dans les Etats majors des entreprises et dans les services chargés de réduire les effectifs que les coupes claires et les serveurs vocaux ne sont pas la règle.

Cela a une vulgate technocratico-idéologique : "une organisation globale du monde pour baisser le coût du travail".

Paradoxe, ceux qui créent la richesse serait un coût et cela conduit à ce que la part de leur rémunération diminue alors que ces richesses, malgré la crise voulue par les "maître", ne cesse de peser sur la masse des dominés et ne cesse de produire des ravages qui arment le bras des tueurs les plus sauvages au nom d'un dieu, de Kiev à Nairobi, l'Atlantique à l'Océan indien laissent agir les brûleurs d(hommes de femmes et de livres. 

Est-ce osé de faire ce lien ? pourtant ceux qui arment les tueurs, les tolèrent ont été sont encore des alliés de ceux qui disent vouloir les combattre. Quelles sanctions économiques contre les pays paradis fiscaux qui permettent tout ces trafics ?  Menaces dernièrement contre le Venezuéla, blocus contre Cuba, contre la Russie mais bombardement du Yemen par les alliés de cet "EI", mondialement promotionné comme le f-haine l'est ici par leurs succursales médiatiques,  accepté de fait par l'Otan ; des pays où la France est un des premiers vendeurs de canons, avions, hélicos, navires, mines et armes anti-émeute.

Alors oui. Il nous faut nous mobiliser pour combattre tous les intégrismes. Tous. Qu'ils soient  religieux, culturels, sexistes, racistes et autres. Mais n'oublions pas, n'oublions jamais qu'à la base, les alimentant financièrement et idéologiquement au besoin en leur fournissant leurs machines à tuer en série ou leur prétant les capitaux pour pouvoir leur en vendre, il y a toujours et encore le capital qui démontre sa vrai nature de rapport social d'exploitation.

Armes, véhicules, moyen de propagande circulent par des circuits connus, tous liés dans les capitales occidentales à des commissions et rétro commissions via les grands groupes qui ici mettent le pays en coupes réglées, qui y pourissent la vie dite démocratique et tuent où laissent tuer pour protéger des interets liés à leur capital.

Si on ne peut comparer à froid l'horreur du massacre délibéré et sanglant des étudiants kényans avec les morts du capital, sur le fond, quelle différence entre ces 140 assassinés par le fanatisme fasciste et ceux assassinés sur l'autel de la sécurité aérienne ici, le taux de profit des donneurs d'ordre des usines textiles de Dacca et ces milliers de morts par an là ou des mines de métaux rares des pays sous la coupe de dictatures mise en place par les bourses des pays pilleurs ?

Ceux qui délibérément empoisonnent par l'amiante et autres minerais, qui trafiquent le marché du médicament même si les conséquences mortelles se comptent par milliers, sont-ils à épargner au nom de la sauvagerie des autres ? 

Cela revient à poser la question chaise électrique ou poloton d'exécution, pas celle de la peine de mort.

Pas pour dire que les fascistes théocrates seraient à banaliser , non bien au contraire il sont à combattre sans défaillance. Mais pour cela ne pas faire confiance à ceux qui font battre les estrade pendant qu'ils arment en coulisse ceux qu'ils clament combattre.

Aider à y voir clair : montrer que le combats contre les premiers ne peut durablement être victorieux qui si nous n'oublions pas à qui à chaque fois profite le crime et arme le bras des tueurs.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

aline 05/04/2015 18:04

Juste un petit complément : à la chasse au profit, la vie des hommes compte peu, je note ces temps derniers l'hypocrisie galopante de nos gestionnaires, en effet on réduit la charge"personnel" partout, et en même temps on s'alarme devant l'augmentation du chômage et mieux encore on s'acharne contre ces fainéants qui devraient travailler, et pire encore on montre du doigt les rsa, on emploie le mot "assistanat" comme un mot grossier, après les roms, les étrangers, les autres, ce sera eux, nous puis vous et toi..... Aline