Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tram-Train Kéçako? Coup d'oeil du côté de Nantes

ou

comment faire plus

avec

toujours

moins

Tram-Train Kéçako? Coup d'oeil du côté de NantesTram-Train Kéçako? Coup d'oeil du côté de Nantes

Sur le principe, une idée qui au premier abord paraît presque bonne, mais qui devient totalement perverse quand les critères de rentabilité et non l'efficacité sociale la pilote :

Le principe faire circuler des trains de voyageurs sur des lignes urbaines et rurales entre deux grandes villes pour faire un "truc" à mi-chemin entre le TER et le Tram, de centre vlle à centre ville et dessertes intermédiiares avec un matériel spécifique.

Inconvénient préalable (parmi de nombreux) on peut amener les travailleurs au boulot dans les zones industrielles, mais, inféodation au patronat routier, pas  livrer et expédier par le rail la production sauf "organisation très lourde donc couteuses"* et refusées dès lors par les organisateurs (SNCF et Région). L'utilisation des rames du TER permet cette double activité mais interdit la déqualification des personnels et l'économie à réaliser sur la masse salariale qui pilotent les choix budgétaires. En plus elle fait de l'ombre au lobby des transporteurs de l'ouest, un des plus puissant du pays).

Plus grave, les conditions sociales des personnels qui parce que le statut de la ligne (historiquement ferroviaire, marchandises et voyageurs) est changé voient un découplage de l'organisation du travail et sa rémunération, de celui des autres cheminots (ce qui fait des régions des complices du démantèlement du statut des cheminots et exige des responsables politiques d'arrêter leur double langage).

Enfin quand s'y ajoute de la part des directions de la SNCF une volonté de revanche jumelée à une pression pour "faire de la productivité" sur le dos de la sécurité, cela donne le conflit dans la région de l'ex Premier ministre, dans celle ou l'élu responsable des transports est (comme souvent ailleurs pour tenter d'acheter la paix sociale) un des premiers responsables du P"c"F de l'Ouest du pays et qui n'hésite pas à opposer l'intérêt des usagers (qui d'un seul coup pour la SNCF ne sont plus clients) à celui des salariés comme le font ses alter égo pour l'hôpital ou la poste, la DRE, la privatisation des services municipaux ou ...

Cela créé évidement une situation conflictuelle due à la SNCF et au mutisme valant soutient à celle-ci de la part de ceux qui revendiquent tutelle totale et choix de l'opérateur (privatisation) des TER (Tram-Train inclus).

Voici l'information donnée par les cheminots CGT de Nantes lesquels, qui ici s'en surprendra-t-on soutien et solidarité de Canaille le Rouge :

 

Tram-Train Kéçako? Coup d'oeil du côté de Nantes

*Notons que La SNCF qui organise la desserte, le Conseil Régional, et sa majorité de "gauche" (groupe communiste compris) son promotteurs soutiennent et abondent le projet d'Ayraultport  NDLL son PPP avec Vinci branché en direct sur les finances publique régionale pour plusieurs décénnies. Et là, cela ne coûte pas.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article