Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour traquer dans son antre la bête immonde

Partout

elle se bauge

La communauté humaine dispose d'outils. Va-t-elle s'en servir ?

La communauté humaine dispose d'outils. Va-t-elle s'en servir ?

Que l'ami Jean de " canempechepasnicolas " excuse Canaille le Rouge mais là, il a douté et a été y voir de plus près pour vérifier si Jean n'avait pas été abusé.

Et bien non. Non seulement l'info est juste, mais elle est rapportée de façon mesurée : de même que la France a ses " identitaires " nazillards et nazifiant, l'Allemagne ses néo Nazis tout comme la Grande Bretagne, l'Espagne, la Pologne ou ailleurs, la bête peut se nicher partout, même là où, esprit cartésien, on se refuse de l'imaginer.

Certes, pour qui n'a de vision du nazisme que la dimension anti-juive et pas son cadre historique et politique, cela peut surprendre mais, démonstration que le nazisme ne se résume pas qu'au génocide des juifs, Israël a les siens. Il ne s'agit pas d'un groupuscule à la marge qui userait pour si peu l'energie d'un combat indispensable.

Non il s'agit bien d'un groupement officiel dont idéologie et pratique, niveau et surface dans un appareil d'état exige dénonciation et combat. 

Si à Tel Aviv son domaine d'intervention n'est pas similaire, il se chevauche et se retrouve avec les autres têtes de l'hydre. Ce qui peut être Ici au premier rang la haine des noirs, là des juifs, est là bas mais pas que là bas la " haine de l'arabe ". 

Considérée comme générique, la hiérarchie raciale et l'organisation de "l'apartheid", le droit à l'espace vital et la colonisation-expropriation, la non humanité décrété d'une partie de celle-ci (la terre sans homme pour les hommes sans terre) signe le tableau.


Bien sûr une fois cela posé, il est indispensable d'étayer le propos sinon devant la gravité de l'accusation portée et ce qu'elle recouvre dans le référentiel politique et culturel, outre la rigueur de la cause qu'il veut défendre, c'est la crédibilité de celui qui signe qui en prend un coup qui peut être définitif.

Nous allons donc faire un tour à l'intérieur du Likoud (sorte de droite ultra décomplexée du paysage politique israélien qui ferait passer Raffarin pour un gauchiste soixantehuitard) pour jeter un œil sur celui qui il y a quelques années représentait 3 % des votes à leur primaire : Moshe Feiglin . 

Sur une liste de 140 candidats du Likoud à la Knesset, il est ensuite passé à la 20ème place puis maintenant à la 12ème et est un des dirigeants de ce parti (celui de Netanyahou) au pouvoir à Tel Aviv, le courant qu'il anime représente 23 % dans le Likoud.

Quand vous aurez lu ses états de service, restera à savoir si l'intitulé " homme politique " gardera sa pertinence ou si "milicien mercenaire fasciste" ne suffira pas à le cerner.

L'homme est un ultra qui se déclare et oui, cramponnez-vous, admirateur d'Hitler (c'est ce que rapporte Jean et qui paraissait si gros à Canaille le Rouge qu'il a été vérifier).

Voici ce qu'il déclarait au quotidien Haaretz, en 1995 :



« Hitler était un génie militaire inégalé. Le nazisme a fait passer l'Allemagne d'un bas niveau à un niveau physique et idéologique fantastique. Les jeunes loqueteux ont été transformés en une catégorie propre et ordonnée de la société et l'Allemagne a disposé d'un régime exemplaire, d'un système de justice adéquat et de l'ordre public. Hitler aimait la bonne musique. Il pouvait peindre. Les nazis n'étaient pas une bande de voyous. »

(Voir:Likud Leader, Moshe Feiglin, Israel's Emerging Hitler, to Join Parliament)



Les esprits suspicieux pourront dire "c'était il y a 20 ans". Question : même avec 20 ans de barrique peut-on transformer un cubi de villageoise, en élixir du Sauternais ? Question saugrenue ? Pourquoi celle-ci le serait et pas celle concernant un changement possible d'orientation de Feiglin ? C'est que le spécimen en question à continué jusqu'à ces jours-ci.

En 2008, les positions néo-nazies de Feiglin lui avaient valu d'être interdit de séjour sur le territoire britannique, il réplique déclarant qu'il refuse d'y aller puisque "
 les demandes " de visa doivent être faites en Arabe la langue du pays " voilà qui finit le portrait de celui qui dirige ce qui est le principal courant du parti au pouvoir à Tel Aviv.

Il faut savoir que ce fasciste, allié de Liberman et admirateur du nazi américain Kahane, soutien du tueur qui fit le massacre des Palestiniens sur l'esplanade des mosquées, vient d'entrer (et y a donc été élu) comme membre de la commission des affaires étrangères d'Israël et à ce titre a soumis ce 15 juillet son plan pour Gaza.

Maintenant que vous avez la distribution, place au programme. Et là, tout y est : déportations, meurtres de masse, invasions, spoliations, camps d'internements jusqu'à ce qu'il n'appelle pas solution finale mais, lisez, y ressemble plus que fortement. :



" 1) L'ultimatum, donné à la « population ennemie », à qui est intimé l'ordre d'abandonner les aires où se trouvent les combattants du Hamas, « en se transférant dans le Sinaï, non éloigné de Gaza ».

2) L'attaque, déclenchée par les forces armées israéliennes « à travers tout Gaza avec la force maximale (et non pas avec une fraction minuscule) », touchant tous les objectifs militaires et infrastructures « sans aucune considération pour les boucliers humains et les dommages environnementaux ».(sic)

3) Le siège, simultané à l'attaque, afin que « rien ne puisse entrer à Gaza ou sortir de Gaza ».

4) La défense, pour « frapper avec la pleine force et sans considération pour les boucliers humains » n'importe quel lieu d'où soit partie une attaque contre Israël ou contre ses forces armées.

5) La conquête, opérée par les forces armées israéliennes qui, après avoir « assoupli » les objectifs par leur puissance de feu, « conquerront l'entièreté de Gaza, en utilisant tous les moyens nécessaires pour minimiser tout dommage à nos soldats, sans aucune autre considération ».

6) L'élimination, opérée par les forces armées israéliennes, qui « anéantiront à Gaza tous les ennemis armés » et « traiteront en accord avec le droit international la population ennemie qui n'a pas commis de méfaits et s'est séparée des terroristes armés, à laquelle il sera autorisé de quitter Gaza ».

7) La souveraineté sur Gaza, « qui deviendra pour toujours une partie d'Israël et sera peuplée de juifs », contribuant à « alléger la crise de l'habitat en Israël ».

Aux habitants arabes, qui « selon les sondages désirent pour la majorité quitter Gaza », sera offerte « une généreuse aide pour l'émigration internationale », qui sera cependant concédée  seulement à « ceux qui ne sont pas impliqués dans des activités anti-israéliennes ».

Les arabes qui choisiront de rester à Gaza recevront un permis de séjour en Israël et, après un certain nombre d'années, « ceux qui acceptent la domination, les règles et le mode de vie de l'Etat juif sur sa propre terre» pourront devenir citoyens israéliens. "


 

Voilà vous avez en main les éléments qui prouvent que l'accusation de nazisme au regard de ce que préconisait " Mein Kampf ", de ce que le tribunal international de Nuremberg a retenu comme chefs d'accusation, ainsi que les définitions qu'en donne la communauté des historiens est fondée.

La Canaille interpelle aussi ceux qui à propos de Gaza, ont trouvé outrancière sa comparaison avec l'histoire du ghetto de Varsovie. Relisez les 7 points ci-dessus et l'histoire du Ghetto raconté par ceux qui y ont survécu.

Rappelons qu'il ne s'agit pas d'un illuminé marginal, mais bien d'un des piliers du Likoud qui voit son " programme " mis en œuvre ouvertement par son parti.

Pour info parce que cela a des répercussions politiques directes en France, Mayer Habib député UDI à l'Assemblée nationale qui se revendique " Franco Israélien ", intitulé qui devient un délit pour un gamin se revendiquant " Franco algérien " un soir de match de foot, Mayer Habib, donc, est membre de ce Likoud(en France, il était membre du betar le groupe terroriste fondé par Begin, ayant aujourd'hui des porosités avec la LDJ). Il bénéficie du soutien officiel de Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien, pour qui il fut un temps conseiller ). C'est, rappelons-le, celui qui sur les télés israéliennes a été raconter que " des milliers de personnes s'entassaient place de la République à Paris pour crier mort aux juifs ", cela sans rappel à l'ordre de ses pairs ni de son groupe, ni de la présidence de l'AN.

Quel journaliste lui demandera de se positionner par rapport à Feiglin et surtout par rapport à son programme ?

Qui au quai d'orsay oiu à Matignon ou à la Lanterne puisque Dalamoch y est en vacances demadera comment la France se distancie clairement et fermement de cette politique et de ceux qui l'inspire et la conduise.

Il est vrai que comme le gouvernement à mis les mêmes en place à Kiev ...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Eh oui, hélàs, l'info est vrai, terriblement vrai.Je la tenais déjà du site de Karim Mansouri, qui avait également diffusé les propos semblables de cette député du Jewish Home concernant la nécessité d'exterminer, y compris les mères Palestiniennes (pour qu'elles ne puissent pas enfanter et pour cause !).