Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

♫J'irai revoir la Normandie ♬♭

ou,

les assassins

sont

bien 21

La salle a été reconstruite. Qui autour de la table ?

La salle a été reconstruite. Qui autour de la table ?

Ils sont venus, ils sont tous là depuis le Potomac à la Moskova.
Soixante-dix ans après. Toute la journée, les 21 chefs d'État ont célébré la mémoire des victimes du Débarquement.

Bien,

Mais quand y regarde de près, de quoi ces 21VIP de 2014 sont-ils le nom ? coups tordus, coups d'états, invasions, portes flingues d'oligarques, complices de ou activistes nazis ou néonazis, organisateurs ou services d'ordre des pillages impérialistes, tous ces acteurs de petits meurtres entre amis, de près ou de loin (et le plus souvent de très près) ont leur rond de serviette à Davos, participent invités es qualité aux rencontres de Bilderberg (fondé par D Rockfeller fondateur aussi de la trilatérale). 

Le problème pour être admis, ce n'est pas d'être démocrate, républicain, conservateur, travailliste, socialiste, réformistes ou de droite, le dénominateur commun de tous c'est d'être des partisans acharnés du libéralisme cache sexe de ce capitalisme prédateur et assassin. Profession de foi qui de Poutine à Obama en passant par Hollande et mesdames Merkel ou Plantagenet et tous les autres ne leur pose aucun état d'âme.

Et tout ce beau monde se retrouve tous les dix ans pour s'autoproclamer héritiers de ceux qui ont filer la dérouillée majeure du 20e siècle à leurs géniteurs.

Cela fait mesurer le chemin à parcourir pour reprendre l'initiative.

Au soir du 6 juin 44, 173’000 hommes avaient débarqué ce premier jour.
10’000 tués.
L'histoire et les statistiques militaires retiennent et enseignent, terribles, voir cyniques : "C’est plus de deux fois moins que prévu par les stratèges d’Overlord (25’000)". 

Il faudra 11 mois pour faire rendre gorge à la bête hitlérienne et des centaines de milliers de morts encore.

Parmi les causes de la rage de La Canaille, cette dépêche d'agence, éclairante :

En marge du déjeuner, le nouveau président ukrainien, Petro Porochenko, a rencontré pour la première fois son homologue russe, Vladimir Poutine. Cet entretien d'environ un quart d'heure, en présence du président français et de la chancelière allemande, Angela Merkel, était préparé depuis plusieurs jours mais avait été gardé secret; « La discrétion étant une condition du succès »,

 

C'est fou comment les réactions, quand elles se sentent menacées, sont capables d'unions sacrée: des communistes relèvent la tête en Ukraine en Russie en Europe centrale et du sud ? Comme en novembre 18, vite ont fait la paix pour ce retourner vers les risques de voir les peuples imposer la démocratie et mettre en cause la propriété des oligarques, ploutocrates et autres detenteurs du capital.

Poutine qui dit le 6 mai que les nazis sont à Kiev et qui le 6 juin va serrer la main à "Obama beach" à celui qui a eu le pied de mis à l'étrier et dont "l'election" est organisée par les membres du "parti national socialiste ukrainien" rebaptisé svoboda, d'une part démontre ce qui prècède et d'autre part n'aura pas tardé à faire tomber les illusions pour ceux qui s'en étaient construits sur le fond politique la  branche russophile des oligarques.

Les assassins sont bien 21.

Humour macabre, la page du monde rendant compte de la journée se termine juste après la vidéo du diner de DalaMoch avec madame Plantagenet par une pub pour le don du sang...le don est sélectif pour les acteurs des lignes du dessus. Par contre, ils savent tous comment le répendre.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article