Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coups de pied au cul : Il y en a qui devront bien finir

D'arrêter

de

se perdre

 

 

 

la machine ci dessus est à commande manuelle, il va falloir très vite la mécaniser.

la machine ci dessus est à commande manuelle, il va falloir très vite la mécaniser.

Si nous faisons un premier bilan, à en croire le gouvernement, la grève des cheminots sera responsable de :

La fermeture d'Aulnay, celle de continental, de la non vente du mirage 2000, du réchauffement climatique, de la candidature d'Estrosi à la tête de l'UMP, des contrats Bygmalion de Copé.

Ce sont eux qui ont fourni des armes de destructions massive en Irak, organisé les fuites des sujets du bac, passé des tuyaux percés à Kerviel.

D'après la DCRI, des gens bien informés ont vu la direction de la fédé CGT des cheminots quitter le Siège de HSBC pour allez déposer l'or de moscou dans des coffre à vaduz.

Mais, la grève, impopulaire, minoritaire, en voie d'essoufflement, menée par une poignée de jusqu'auboutistes fait que le pouvoir très démocratiquement refuse au cheminots ce qu'il accorde à la réaction :

La CGT et SUD ont appelé les cheminots à manifester à Paris mardi, au premier jour des débats à l'Assemblée. Le rassemblement à proximité du Palais-Bourbon « nous ayant été refusé », la manifestation aura lieu « aux ateliers de l'Ourcq », au nord-est de Paris.

Ainsi les fachos identitaires nazilons auront le droit de tenir meeting-concert à proximité du futur ministère des armées, les républicains usant de leur droit constitutionels de grève et de manifestation sont interdit de séjour dans Paris.

Ainsi en a décidé le maquignon de Matignon et sont préfet des bleus Cazeveule.

Les Déat d'admiration devant le libéralisme montrent leur vrai visage : Schumacher est sorti du coma le jour où Valls tente d'y faire entrée la démocratie. Le petit roquet d'Evry vient de recevoir un soutien d'expert:

 

.@Villepin : "Le gouvernement ne doit pas reculer face aux jusqu'au-boutistes. C'est aux syndicats de se remettre en question."

 

 

 

Il va falloir rapidement mettre en service la machine ci dessus d'autant que 

Le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, a affirmé samedi, au quatrième jour de la grève à la SNCF contre la réforme ferroviaire à l'appel de la CGT et de SUD-Rail, que ce mouvement "ne se justifie pas" et qu'"il faut l'arrêter". "Ce qui me choque, c'est qu'il n'y avait pas de raison de faire grève, encore moins de la continuer" et "il faut l'arrêter évidemment", a affirmé le leader de la CFDT sur Europe 1. "La CGT et SUD ont fait suer beaucoup trop de gens avec cette grève", a lancé Laurent Berger qui se dit "préoccupé des usagers notamment des jeunes qui vont passer le bac lundi".

Selon lui, cette grève "ne se justifie pas" car il y a déjà eu "des discussions" avec les syndicats sur le projet de réforme ferroviaire contesté par la CGT et SUD-Rail. Dans ce projet, "le statut des cheminots est préservé et il y a des avancées pour les autres salariés du secteur ferroviaire", a estimé le numéro un de la CFDT. Pour Laurent Berger, "il y a une course à la radicalité" entre la CGT et SUD, ce qui "est la manifestation d'un syndicalisme qui n'est pas utile et qui dégrade l'image du syndicalisme", selon lui.

 

Interrogé vendredi sur BFM-TV sur l'éventualité d'un report du débat sur l'avenir de la SNCF, le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen a répondu "non, bien sûr que non".  Il a même précisé"Evidemment, nous discuterons de ce projet de loi la semaine prochaine". Pour lui, "Il a été préparé de longue date, il a été discuté avec les organisations syndicales, il y a eu encore hier des discussions pour améliorer la qualité du texte avec la direction de la SNCF, avec les organisations syndicales, avec les groupes politiques".

"J'ai consulté beaucoup de personnes au parlement, tout le monde m'a dit cette réforme elle est attendue, elle est nécessaire", poursuit Le Guen. "Elle va donc se faire et elle sera votée majoritairement très largement, y compris, et d'abord, par la gauche", a-t-il prévu. 

Le Guen, Matamore et fort en gueule dès que ce pointe une caméra, n'est plus visible dans sa circonscription.

Il est vrai que concernant le ministricule, minus ridicule, les cheminots d'Austerlitz ne le portent pas plus dans leur coeur que les hospitaliers de la Pitié Salpétrière.

Comme on dit dans le 13ème : "Là où Le Guen passe le service public trépasse".

La tension qui s'intensifie, les provocations du pouvoir et de ses carpettes ménent à des situations d'affrontements . Si c'est ce que cherche le PS ce sra tant pois pour lui. A coup sûr sa stratégie va conduire à ce qu'il y ait de la tôle froissées et du bois cassé.

Un peu partout dans le pays les grévistes vont demander des explications aux parlementaires du PS. Ils ont raison et pour La Canaille c'est même à intensifier. Qu'ils ne puissent pas dire qu'ils ne savaient pas et qu'ils soient tenus pour responsable à 100% de leurs votes.

Le PS en pousant à la tension voire pire prend une lourde, très lourde responsabilité, il va lui falloir l'assumer.

Les partis politiques qui se disent solidaire et n'appelent à aucune initiative publique, pas même un meeting ou un rassemblement de soutien à la défense du service public le paieront aussi.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
C'est le premier article que je reçois de ta part. Renvoie à tes abonnés ceux qui le précèdent. OB s'est remis en marche... jusqu'à la prochaine fois.<br /> @+<br /> Roger