Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carton rouge

 

Le ballon

 

de la Coupe

 

du monde

 

fabriqué

 

par des ouvrières

 

payées 74€ par mois*

* source de l'info de cette page : http://www.bloomberg.com/news/2014-05-19/pakistan-may-surprise-maradona-at-world-cup-in-brazil.html

* source de l'info de cette page : http://www.bloomberg.com/news/2014-05-19/pakistan-may-surprise-maradona-at-world-cup-in-brazil.html

164ème au rang mondial selon le classement de la FIFA, le Pakistan sera pourtant bien présent pendant toute la compétition qui débute au Brésil ce 12 juin. Il fournira les ballons, utilisés lors des 64 rencontres.

Initialement, le « Brazuca » (c'est son petit nom) devait être intégralement produit en Chine.

Mais dans le foot pour économiser tous les coûts sont permis : dumping social oblige, la société allemande a confié une partie du marché à un sous-traitant d'un pays voisin.

Faut-dire qu'avec des coûts de production moindres, 74 euros/mois par employé pour huit heures de travail par jour, six jours par semaine, c'était plus que tentant . Un salaire légèrement inférieur au revenu moyen par habitant. Aujourd'hui, 1 800 ouvriers et ouvrières pakistanaises s'activent et produisent à la chaîne « Brazuca ».

Il sera vendu 30€ pièce chez Décathlon.

Une ouvrière doit en fabriquer environ l'équivalent de 5 par heure durant 8h00 par jour, soit une production a minima de 28 800 € mensuel  de chiffre d'affaire cumulé
par ouvrière entre l'usine et l'arrivée dans les gondoles de votre centre commercial, cela pour 74€ de salaire.

Addidas est un des chauds partisans de la concurence libre et non faussée.

Devinez pourquoi ? 

 

Des milliers de Brésiliens descendent dans les rues de Rio de Janeiro sous le slogan "FIFA GO HOME" :

Carton rouge

Ni Blatter ni  Platini n'ont mis cela à l'ordre du jour des réunions du CA  de la Fédération Internationale des Féaux d'Adidas.

FIFA, cela veut bien dire cela n'est-ce pas ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article