Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avis de recherche

Avis de recherche

Dans le cadre des festivités du 6 juin 2014 et dans les discours des personalités diverses et variées parlant de la libération de la France, parmi les feuillets des discours officiels, ont été égarés tous ceux parlant des Africains et autres troupes coloniales qui depuis Koufra en 1941 poursuivent les armées nazies.

Les républicains espagnols de la Nueve, intégrés à la 2eme DB depuis 1942 on subit le même sort malencontreux.

D'après ce qu'en sait La Canaille, l'ensemble de ces troupes  ne sont pas arrivée à vélo à la Croix de Berny pour emprunter la ligne de Sceaux et ensuite entrer dans Paris sans titre de transport. Les chars et automitrailleuses auraient eu des difficultées à emprunter les tunnels.

Il semblerait qu'une partie plus que consistante de la 2ème DB ait subit cet oubli commun aux troupes françaises débarquées entre le 6 juin et le 1er Aout sur les plages de Normandie tout comme au sud, depuis la Provence, une autre partie renforcée au fur et meure par les maquis des zones se libérant rejoignant l'armée De Lattre .

Si on ne les retrouve pas d'ici le 25 aout, il faudra aller demander conseil à Hervé Morin lequel né en 1961 était selon ses dires présent en Normandie en 1944:

"Dimanche, lors d’un déplacement à Nice, l’ancien ministre de la Défense s’est lancé dans cette envolée : « Moi qui ai vu en Normandie le débarquement des alliés »" (source : La Tribune de Genève du 8 juin 2014)

Canaille le Rouge brutalement retiré à l'affection des siens sur une barricade  parisienne en mai 1871 du côté de la Butte au Caille peut témoigner que monsieur Morin n'est pas un affabulateur. 
 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article