Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour parer les risques

d'une colère populaire ?

Canaille le Rouge préfère Bataille du Rail

Canaille le Rouge préfère Bataille du Rail

Bon, que l'armée manoeuvre c'est comme une chorale qui répète, sauf que pour la chorale, le spectacle est le bienvenue, alors que là,  Canaille le Rouge n'ira ni à l'avant première, pas  la générale (evidement) ni aux autres représentations, du moins parmi les officiels invités et c'est certain ne fera jamais la queue au bureau de recrutement pour s'acheter une place. 

Chorale ou pas, coté St Cyriens la musique est toujours militaire et la dernière phrase de l'article de Ouest France fait plus que tiquer :

« Caïman 2 ». C’est le nom de l’exercice mené ce samedi dans les rues de Loudéac par les élèves militaires des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

Drôle de rencontre dans la forêt de Loudéac, ce samedi matin pour les promeneurs et les vététistes. Armés, barbouillés et en combinaison treillis, 250 militaires ont envahi les lieux depuis quelques heures.

Les camions et voitures garés à proximité de la forêt alertent les habitants qui sortent les yeux écarquillés de chez eux. Cela fait une semaine que ces élèves militaires des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan sont en exercice en Centre-Bretagne.

"C'est la quatrième année consécutive que le secteur de Loudéac est choisi pour cet exercice de synthèse marquant la fin des deux années de formation de ces futurs lieutenants issus du corps des sous-officiers", explique le capitaine Royet.

17 h : Pan, pan, pan ! Sous les yeux des badauds et surtout de nombreux enfants, les tirs pleuvent. Les plus grands regardent la scène les yeux grands ouverts, les plus petits se cachent et mettent les mains sur les oreilles. Au vélodrome et à la gare de Loudéac, c'est branle-bas de combat. Des insurgés ont pris possession des lieux. Les élèves militaires doivent sauver les ressortissants. À chaque coin de rue, un militaire est embusqué. 

Qui sont ces "insurgés" qui ne sont pas des envahisseurs ? pourquoi ne sauver que les "ressortissants". Comme cela se passe au coeur du Le Driantland, certainement que pour le centenaire de l'assassinat de Jaurès au plus tard nous auront une réponse pertinante.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article