Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La gazette de La Canaille

la semaine

en

revue

La gazette de La Canaille

En ce 1er jour de Floréal de l'an 222,

Jour de-n'y voyez pas malice - la rose, veille de celui du chêne.

 

Canaillophiles, Bonjour à toutes et à tous.

Oui, fêter révolutionnairement la rose le jour où on parle le plus de cloches, ce n'est pas un choix de La Canaille, mais qu'une coïncidence d'autant que côté fleur ce serait plutôt place à la digitale.

Quelques éléments sur les attaques contre la SNCF, la préparation du premier mai, l'évolution de la crise ukrainienne et ses imprévus.

Un nouveau venu dans la galerie de portraits de Canaille le Rouge : le maquignon de Matignon

 Le weekend disposant de trois pattes voilà de quoi combler les vides éventuels.

 

Bonne lecture et à bientôt,

Canaille le Rouge, qui vous dit à bientôt, et vous salue bien.

 

 

 

 

Précisons :

- quand un article est estampillé c'est qu'il se propose de donner un point de vue plus affûté, observé sous un angle communiste.

- le "[ ]" dans le titre de la p@ge (s'il n'est point oublié lors de la mise en ligne) indique un accompagnement musical de celle-ci (vous gardez la maitrise de la diffusion sonore, en contre chant, contre point ou ...contre basse ; pour rythmer le propos.

-Si vous voulez accéder directement via la page de garde du c@rnet, cliquez sur ce lien ou copiez-le :

http://canaille-le-rouge.over-blog.com/

-Que cela ne vous empêche pas de passer feuilleter les @rticles pour avoir les infos de La Canaille dès leur mise en ligne ou mieux encore, inscrivez-vous.

-Si ces p@ges vous amusent intéressent, passionnent, vous pouvez aussi vous inscrire comme invité permanent via la case "newsletter" sur la colonne latérale de la page d'accueil :

S'ABONNER

Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés.

Email

 

-Au risque de vous faire sourire devant le reste de travail à accomplir, La Canaille poursuit ses efforts pour vous épargner ces horreurs de mastics, fautes de frappe ou d'orthographe, pour le reste (humour discutable et colères compris) la continuité est de mise.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article