Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'UE et les USA laisse aller leurs pinochetskos

 "Dieu avec nous" ;pour ceux qui mettraient en doute ce qu'avance La canaille.

"Dieu avec nous" ;pour ceux qui mettraient en doute ce qu'avance La canaille.

Les suppôts de Svobada et ses SS, appuyés de curieuses forces "anonymes" sont partis à l'assaut des antifascistes.

 

Nous ne sommes plus dans un affrontement entre oligarques russophiles poutiniens et oligarques germanophiles otaniens mais dans une répression populaire façon Pinochet ou de ses clones issue de la CIA. D'ailleurs comme par hasard, le boss de Langley est à Kiev depuis moins de 36h00.

 

Une chappe de plomb idéologique entoure les tueurs pour les laisser agir à leur aise.


Les putschistes de février sont présentés par toutes les capitales de l'OTAN comme légitimes et les ouvriers du Donetsk qui à ce moment se font massacrer sont dénoncés comme activistes ou des agents pros russes par la prese occidentale.

 

Que l'armée et la police du Donbass ait pris partie pour le peuple face au commandos banderistes reforcés par les  membres du groupe ultranationaliste Pravy Sector (les nazis de Secteur droit) ne compte évidament pour rien pour les sbires de l'UE.


Obama qui a couvert et co-armé maïden interpelle Poutine, pendant ce temps les Pinochetsko se déchaînent avec la bénédiction de tous ceux, de Fabius à Ashton en passant par Barroso, BHL et autres, ces réactionnaires roses bruns blancs bleus ou oranges, qui jouent aux boutefeux et appaudissent aux massacres.

 

L'homme au salut fasciste arrivé dans les malles de l'UE a lâché ses chiens. Voilà à quoi sert l'UE.

 

Les masques vont-ils finir par enfin tomber ?

 

Le Journal de déférence se lache :

" Les militants proeuropéens et nationalistes de Kiev pressent depuis le gouvernement de réagir."

"Proeuropéens et nationalistes" preuve que l'UE soutien ces nazis revendiqués comme tels.

"Le ministre des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a de nouveau affirmé que son pays, qui a massé des dizaines de milliers de troupes à la frontière, n'avait aucune intention derattacher à la Russie les régions orientales de l'Ukraine, comme il l'a fait en mars pour la Crimée."

" Une troupe", c'est combien de dizaines de milliers d'hommes pour le monde?

Ce qui ne peut être rassarant, c'est cette annonce reprise par le monde :

"Le vice-président américain, Joe Biden, est attendu à Kiev le 22 avril."
 

Le gouvernement français l'Elysée, sa majorité de munichois qui godillotise sans état d'âme devront rendre des comptes. Que disent ces "cents députés PS" "oppositionels potentiels" de la diplomatie de la dague et du char et de la croix gammée?

 

Aucune réaction officielle ni du PG, ni du PCF plusieurs heures après l'agression des nazis svobodistes.

La presse Suisse plus distanciée que celle aux ordres rampant à Paris écrit dans un article du 13avril à12h00, posant ainsi le risque de conflagration :



"Moscou n'a jamais reconnu le gouvernement provisoire pro-européen arrivé au pouvoir après le renversement fin février du président pro-russe Viktor Ianoukovitch suite à des manifestations sanglantes à Kiev. Et la Russie a mis en garde samedi Kiev contre tout usage de la force contre les insurgés".

 

L'article précisant :

 

«L'opération antiterroriste» lancée samedi par les forces du gouvernement pro-européen d'Ukraine contre des insurgés armés pro-russes dans l'est du pays a fait «des morts et des blessés des deux côtés», a annoncé le ministre de l'Intérieur.
«De notre côté, un officier du SBU (services de sécurité, a été tué)», écrit Arsen Avakov sur sa page Facebook, évoquant également cinq blessés chez les loyalistes. «Chez les séparatistes, un nombre non déterminé» de victimes, poursuit le ministre.
Une «opération antiterroriste a été lancée dimanche à Slaviansk». «Des unités de toutes les forces du pays participent. Que Dieu soit avec nous», avait écrit le ministre de l'Intérieur ukrainien Arsen Avakov sur sa page Facebook."



S'il fallait une signature de plus sur la philosophie qui guide Avakov, ce "Dieu avec Nous" était le cri de guerre des soldats de la Wehrmacht lors de l'agression nazie de juin 1941. Il use de cette phrase le jour du 70ème anniversaire de la libération d'Odessa.

La mécanique provocatrice est bien huilée, les informations qui proviennent d'Ukraine via une correspondante de D Bleitrach la détaille  :

"Des membres du groupe ultranationaliste Pravy Sector (Secteur droit) sont arrivés à Slaviansk pour participer à l’opération spéciale lancée contre les protestataires, a annoncé dimanche à RIA Novosti un coordinateur du groupe Vladimir Karassev.Selon correspondants Lifenews, il y a eu quatre provocateurs qui ont fait feu près des miliciens de la junte seraient Slovjansk de Pravyj Sektor, ils sont arrivés en voiture de Vinnitsa (centre-ouest de l’Ukraine).
Avakov, lisons-nous dans l’article qui montre les témoignages, avait besoin d’une excuse pour attaquer la ville et ces fascistes provocateurs étaient là pour lui en fournir l’excuse. "

"la venue du chef de la CIA à Kiev , john Brennan, a été le véritable signal."

 

Tiré des premières photos qui parviennent voila qui est la cible des milices brunes de Kiev : 

L'UE et les USA laisse aller leurs pinochetskos

Les voila ces fameux séparatistes contre qui les auxiliaires de l'Otan, de l'UE lâchent leurs sections d'assauts.

 

 

P-S : avez vous noté le silence du f-haine lequel est lié aux terroristes soutenus par l'UE par un pacte d'acier signé à St Cloud en 2008 ?

 

PP-S pour en savoir plus : :http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/04/13/regardez-ces-femmes-qui-attendent-lassaut-dans-lequel-il-y-a-les-fascistes-et-les-socialistes-francais/

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article