Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y s'passe des choses en Suisse, et pas inintéressantes.

Y s'passe des choses en Suisse, et pas inintéressantes.

Forme de démocratie différente de la notre, il vient d'y avoir un référendum en Suisse.

 

Trois questions qui sont un peu en résonnance avec nos préocupations de ce côté de la frontière :

  • Les très haut salaires, faut-il les limiter? "initiative 1/12 qui limite les plus hauts salaires à 12 fois leur smic".
  • Leur TVA et l'égalité fiscale, les péages autoroutiers.
  • Et la lutte contre les promotteurs bétonneurs.

 

Canaille le Rouge vous passe le communiqué du Parti Suisse du Travail.

 

Pour ceux qui ne le connaitrait pas* c'est un de ces goupuscules qui

localement pèsent au moins autant que le PCF et a des élus dans les grandes villes sans passer la rhubarbe au PS du coin pour avoir un peu de séné.

 

 

 

Communiqué de presse relatif aux résultats des votations populaires du 24 novembre 2013

dimanche 24 novembre 2013

Ainsi, l’initiative 1:12 a-t-elle finalement été refusée par le peuple. Une fois de plus, la disproportion flagrante des moyens, la campagne bulldozer à coup de millions et de scénarios catastrophes tirés par les cheveux du patronat de la droite ont fait échouer une revendication nécessaire de justice. Il n’en reste pas moins qu’un tiers des Suisses, et 43,1% de Genevois, ont quant même voté pour. Il n’en reste pas moins aussi que l’initiative a malgré tout réussi à replacer le débat sur les rémunérations abusives du rapport entre dirigeants et actionnaires où l’avait placé Minder à ce qui constitue son véritable contexte : la fracture sociale qui se creuse en Suisse, l’accaparement toujours plus grand des richesses que les travailleurs produisent par le capital et ses fondés de pouvoir, au détriment de la grande majorité des habitants de ce pays. Que le conseiller fédéral Schneider-Ammann, et maints représentants de la droite et du patronat, aient été forcés d’admettre que la situation n’est pas normale est déjà en soi une victoire. Il faut maintenant continuer la lutte pour plus de justice salariale à travers le soutien à l’initiative de l’USS pour un salaire minimum à 4’000 francs.

Le Parti du Travail salue le refus net par le peuple et par presque tous les cantons de l’initiative rétrograde de l’UDC sur la famille, un coup de frein bienvenu à la croisade néoconservatrice contre les crèches et pour le retour de la femme à la maison. Ceci dit, la nécessité demeure de prendre des véritables mesures à même d’aider les familles, différentes des mesures démagogiques de l’UDC, comme augmenter l’offre de places en crèches, dans des crèches publiques, accessibles et avec un encadrement de qualités, ou encore augmenter les allocations familiales.

Nous nous félicitons également du rejet sans appel par le peuple et par la totalité des cantons de la hausse de la vignette autoroutière. Le peuple suisse a eu le bon sens de ne pas céder à la propagande du Conseil fédéral et de refuser une taxe de plus, qui frapperait tout le monde de la même façon, ce qui est la forme la plus injuste de l’impôt qui soit.

Enfin le Parti du Travail salue l’acceptation par les électeurs de la Ville de Genève de l’initiative populaire « sauvons nos parcs », de quoi préserver notre patrimoine et mettre fin à toutes les velléités de saccage et de bétonnage.

 

*Voici la base de son programme statutaire :

Le Parti Suisse du Travail s’appuie sur les bases du marxisme ; son but est la construction d’une nouvelle société socialiste. Mais nous ne voulons pas nous arrêter à cela. Notre but idéal est une société communiste, ce qui signifie une société sans classes, dans laquelle la vie a un sens pour toutes et tous, dans laquelle la domination, l’exploitation de l’homme par l’homme et l’aliénation auront été supprimées et l’équilibre écologique rétabli. Cette société est basée sur les valeurs de l’égalité des droits, du respect mutuel, de la paix et de la libération de la contrainte. Le Parti Suisse du Travail se veut un parti ouvert à des militants venant d’horizons différents et résolus à lutter pour une société plus juste, dans l’esprit du large rassemblement populaire qui a présidé à sa fondation en 1944.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article