Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Culture, hors sol. Là aussi.

                                                     vers quoi va la politique culturelle de la France

vers quoi va la politique culturelle de la France

Le gouvernement vient d'emprunter 4 milliards et de grasses poussières pour vous faire rembourser le solde du scandale du crédit Lyonnais (Canaille le Rouge vous avait informé de ce mauvais coup du pont du 11 novembre et parlé des 2,9 milliards d'économies imposés simultanément sur les dépenses de santé 11-novembre-cessez-le-feu-et-armistice-sur-le-front-bancaire)

 

Dans le même temps, nous prenons connaissance du budget de la culture pour 2014. Il est à l'image des ambitions du pouvoir : rabougrit, austère pour tout dire calamiteux.

 

Entre les 4,5 Mds € pour le CL et ce qui suit, à vous de qualifier cette politique.

 

Le SNJ CGT précise :


"Selon les lignes budgétaires, les crédits de soutien à la création, les aides à la presse sont encore en baisse, et comme le plan est triennal, ce sera encore le cas en 2015 ! Conséquence directe : l'austérité se traduit par des destructions d'emploi. Ainsi le plan social à France télévisions annonce 320 M€ d'économie et 361 suppressions de postes à temps plein, en réalité le double avec les emplois occupés par des salariés intermittents amenés à disparaître."


Si côté culture nous y regardons de plus près cela donne dans le cadre d'une enveloppe de (-2 %)


Les crédits consacrés aux monuments historiques sont "stabilisés" à 309 millions.
La baisse représente quelque 20 millions d'euros pour les musées et les grands établissements, et les économies nettes faites par la Culture se montent à 148 millions d'euros.
C'est dans ce cadre qu'il faut regarder aussi la menace sur les aides à la presse.


Mais le CICE va représenter un cadeau fisca de 20 milliards en année pleine pour permettre au capital de redéployer et va aider à financer des plans "sociaux" d'entreprise.


Après cela, Malberg ira dire à Mordillat que les socialistes et la droite ce n'est pas pareil.

 

Il va lui falloir user de toutes sa puissance dialectique pour réussir à convaincre les personnels de l'enseignement de la culture et le monde des arts.

 

Quand une force ou une mouvance politique s'isole par une paroie étanche du monde du travail, de celui de la création et de ceux qui forment les générations futures, ne lui reste que le cabinet des antiques ou les reserves climatisées et classées pour futur travaux d'historiens... Mais comme là aussi les crédits sont en baisse, bientôt nous allons voir des SDF de la politique faire la manche à la porte des théatres, des musées et des cinémas.

 

 

 

 

Culture, hors sol. Là aussi.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article