Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les nez roses, les faux bonnets rouges, et le propos imbéciles

                        Pour aider à clarifier le propos un coup de phare sur les idées fausses.

Pour aider à clarifier le propos un coup de phare sur les idées fausses.

Désolé d'insister mais dans une phase aiguë de situation de crise, il est des bêtises à ne pas dire sauf à participer à noyer le poison voire donner des armes à ses pires adversaires déclarés.

 

Il s'agit d'une phrase extraite tout droit des propos du vice-président du conseil régional de Bretagne chargé des infrastructures, reprise sans commentaire par l'Humanité :



"La filière avicole bretonne subit aussi de plein fouet les assauts du Brésil, qui envahit le marché du Moyen-Orient, l'un des débouchés principaux d'une partie de la filière bretonne".


 

Le vocabulaire : "assauts", "envahit", c'est la guerre et notre édile comme en 14 appelle à la mobilisation.


C'est nous faire prendre les vessies de poulets pour des lanternes de maisons closes, parce que le bordel, ce n'est le Brésil, mais bien les ressorts économiques de l'Union Européenne qui par nature tendent les conditions d'activité d'une filière calée sur la rentabilité du capital et non à la réponse à des besoins des consommateurs.


Concernant le Brésil, le monsieur à écharpe peut-il nous rappeler qui du crédit agricole à la FNSEA en passant par le ministère de l'Agriculture et le conseil régional a poussé au tout export aviaire, vers le Brésil, justement ? 

 

La Canaille vous conseille une lecture de Ouest France ou (et) du Télégramme de Brest de 1999 à 2006, ainsi que les communiqués de la fédération CGT de l'Agro. Chacun vera qui fait quoi, qui soutient et qui s'y oppose, cet exercice aurait économisé à certain les âneries reprises par l'Huma.


Il y a quelques années, depuis le train, à l'odeur, on savait qu'on arrivait à Brest : les voies passant à proximité des chaines de chargement des navires plein de gallinacés passés "ad patres" et finis pour certain d'être conditionnes  durant leur unique et dernière croisière. Qui maîtrisait la chaîne ? Et qui détient les capitaux au Brésil ?


Ensuite dumping et pratiques identiques à celle des conserveries de poissons de la même région : qui a laissé, voir incité, à se délocaliser les entreprises d'élevage, abattage et conditionnement vers le dit Brésil comme les conserveries sont parties en Tunisie et au maroc ? Et Pourquoi ?


Au passage, que le dit vice-présidents considère les "marchés du moyen orient" comme la chasse gardé des éleveurs fussent-ils bretons en dit long sur ses conceptions internationalistes parfumées d'un néo-colonialisme qui ne surprend plus même si par ailleurs le dit V.P. du C.R. de Bretagne est un élu pécéeffien.


Ce qu'il y a de plus affligeant, c'est de devoir lire cette déclaration dans le journal de Péri.


Mais si nous en étions que là. Sans prise en compte de ce qu'en disent les acteurs salariés de la région et des secteurs industriels concernés, sans même prendre la distance nécessaire et réfléchir en intégrant les réflexions que la CGT a défendues au CESERE de Bretagne sur les écotaxes, l'homme parce qu'élu, fonce.


Et le Fend la bise nous pond du ferroutage sans mesurer que localement, il y a l'inappropriation totale de sa réponse aux besoins.


Alors que responsable aux infrastructures il est théoriquement le mieux placé pour relever que les micro-délocalisations géographiques infra régionales ont sorti les installations industrielles de l'environnement ferroviaire pour les réimplanter (en démontable flexible) en bordure de la RN à deux fois deux voies. Il semble l'ignorer.


Au final, cela pose la question de la formation politique initiale et quelle connaissance concrètes de leur terrain d'intervention en particulier sur des questions aussi sensibles et quelles formations politiques initiales de ces élus.

 

Formation initiale et connaissance des problèmes sont deux marqueurs des dérives de l'organisation qui'il représente.


C'est pour le moins lamentable de voir de telles lacunes.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article