Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En v'là une idée qu'elle est bonne : le drive'in judiciaire

Annexe de palais de justice pour une justice annexée.

Installer les tribunaux au plus près des lieux où se trouvent les justiciables.


Après leur échec relatif sur le vieux continent concernant le cinéma, la Suisse vient d'inaugurer les "drive-in du sexe". Le concept se généralise : c'est la course au drive in dans la grande distrib, la France (du moins ses institutions) en la matière sait faire preuve d'une très grande créativité : au pays de Montaigne et de la séparation des pouvoirs, Zapatayrault concrétise la décision prise sous Fillon d'installer des "drive in judiciaires" spécialisés pour des non-délinquants (il faut marteler cette réalité) : des tribunaux d'exception "spécial migrants". 

 

 

Une usine qui tourne. Datant de l'ère Sarkozy le gouvernement attaché à l'emploi productif met en route cette nouvelle industrie, une taylorisation de la justice.

 

En plus, top du top, pas d'engorgement routier tout passera par les airs.



Faut-il pour autant rejeter le principe ?



Allons jusqu'au bout.



Pourquoi ne pas mettre les tribunaux correctionnels dans les maisons d'arrêt et les cours d'assise dans les centrales pénitentiaires ? Cela réglerait me problème des transferts des détenus.



Bien sur il va y avoir des cas difficiles à trancher :
Pour la délinquance financière et fiscale, on les installe où ? A Bercy ? Près des salles d'attente VIP de Roissy, dans le palais Brongniards, où au Cap d'ail pour être au plus près de Monaco ?

Pourquoi ce coup de gueule ?


Pour cela :

 

 

A l'aéroport de Roissy, les étrangers en situation irrégulière seront désormais jugés à deux pas du tarmac, à l'écart des autres justiciables, sur le lieu même de leur rétention pour décider de leur éventuelle expulsion. Avant la fin 2013, deux "annexes judiciaires" des tribunaux de Meaux (Seine-et-Marne) et de Bobigny (Seine-Saint-Denis) devraient ouvrir, malgré la polémique depuis de nombreux mois. Ces nouveaux locaux ont été présentés mardi 17 septembre, lors d'une visite organisée par les associations de défense des droits des étrangers, et, de moins bonne grâce, par la chancellerie.

 

Une "justice d'exception". C'est ce que dénoncent la Cimade (association oecuménique d'entraide), l'Association nationale d'assistance aux frontières pour les étrangers (Anafé), le Syndicat de la magistrature (SM, gauche) et la Ligue des droits de l'homme. Le Conseil national des barreaux, au nom des avocats, a jugé le projet "inacceptable" lors d'une motion adoptée à l'unanimité. En cause, la proximité de ces juridictions avec les lieux de rétention des sans-papiers – et leur éloignement des centres urbains.

 

Installée à quelques dizaines de mètres du centre de rétention administrative (CRA) de Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne), l'annexe de Meaux accueillera la première de ses 3 000 audiences annuelles le 30 septembre. Quant aux audiences délocalisées du tribunal de Bobigny, elles se tiendront dès décembre dans l'enceinte cerclée de barbelés de la zone d'attente pour personnes en instance (ZAPI) de Roissy. Les étrangers en situation irrégulière y sont"maintenus" à leur sortie de l'avion qui les a amenés en France.

 

3000 audiences annuelles.

 

Si ce "tribunal" tourne 5 jours par semaine, en comptant 11 mois sur 12 et les jours fériés, cela fait un peu plus d'une dizaine d'êtres humains n'ayant commis ni crime ni délit autre que de ne pas être en règle administrative qui vont à chaque séance passer au tourniquet.

 

Moins d'une heure tout compris, problème d'interprêtre éventuels, vérification d'état civil, regroupement familial ignoré, avocat souvent commis d'office pour à la fin emballer le colis, voire illico le faire sauter au dela des Frontière made in Schengen.

 

Les capitaux sont libres de se balader dans leur espace de libéralisme de plus en plus ultra, mais les hommes, ce n'est pas pareil : baillon, menottes, rétention"administrative". 

 

Voila à quoi ressemble la Sarkollande quand elle donne des gages au F-haine.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article