Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SNCF : Comment supprimer les arrêts et fermer les lignes

Avec son idée, Pepy va supprimer les accidents de PN... mais pas tout de suite

Avec son idée, Pepy va supprimer les accidents de PN... mais pas tout de suite

Ouest France nous donne la clé pour décrypter (au moment où la SNCf annonce sans préavis la fermeture de la dessertes Lorient Quimper dans la journée pour trois mois mais ne modifie pas la desserte Brest-Quimper qui premettrait de limiter les dégats) :

 

La SNCF vient d’acquérir 100 % du capital de Greencove, la société éditrice du site de covoiturage 123envoiture.com. Elle poursuit ainsi sa stratégie de développement dans le covoiturage qui commence à faire une concurrence significative au transport ferroviaire.

 

La compagnie ferroviaire nationale, qui détenait déjà 20 % du site depuis 2009, a pris le contrôle de Greencove cet été, écrit le journal Les Échos, sans donner de montant. La SNCF contrôlait déjà Ecolutis, une société de covoiturage en entreprise.

 

Le modèle du covoiturage entre particuliers sur Internet consiste à ce que chaque passager paie le conducteur du véhicule pour un trajet donné, avec un prix et des conditions convenus à l’avance, une partie de la somme revenant au site jouant le rôle d’intermédiaire.

Et ouest France de poursuivre :

Le leader du secteur en France est Blablacar (ex-Covoiturage.fr) qui revendique 600 000 personnes transportées par mois en Europe et vise le cap des 900000 mensuels l’an prochain, soit l’équivalent du trafic Eurostar, rappellent Les Echos.

Un des paradoxes du modèle est en effet qu’il contribue davantage à faire concurrence au train qu’à la route.(souligné par Canaille le Rouge)

Dans des domaines similaires de nouvelles méthodes de transport, la SNCF a également investi l’an dernier dans l’entreprise de location de voitures entre particuliers Zilok ou le spécialiste de l’autopartage Move About, dans le cadre d’Ecomobilité Ventures, un fonds commun avec Total et Orange.

 

Si on laisse faire Guillaume III et le gougernement qui lui trace le cap,  bientôt, la SNCF sera comme la Cie de Suez  : plus de personnels, plus d'outil industriel mais un réservoir à finance pour l'état ou autre et les voies pour faire du rail à voiles.

Cela réglera les vols de cuivre des caténaires.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article