Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vert de moisissures

Il y a le vert du renouveau, le vert de la jeunesse et les verts sombres des vieilles pratiques et des moisissures.

 

Il se trouve que dans une vie antérieure La Canaille, mandaté par son organisation syndicale, à l'occasion d'un débat public a rencontré une militante d'abord sympathique qui militait dans le Jura contre la construction du canal Rhin Rhône à grand gabarit, canal qui aurait eu pour conséquence de noyer des villages et leurs activités sociales, humaines, économiques et industrielles.

A l'occasion de cette assemblée organisée par les cheminots CGT de Dôle, cette dame eut l'occasion de dire deux ou trois choses qui paraissaient frappées du coin du bon sens:

1) Se déclarant de gauche, jamais elle ne briguera les suffrages contre une municipalité ouvrière.

2) Admirative de ce que fait la CGT elle inscrivait son action dans le souci de valoriser la place du mouvement ouvrier.

3) médecin anesthésiste ( c'est vrai qu'elle a su en endormir du monde) , personne comme elle qui ne sache la place d'une bonne médecine de proximité.

C'était juste après 95, cela aidait manifestement aux positionnement.

Le secrétaire du syndicat des cheminots qui la côtoyait au conseil municipal m'avait dit 'tu sais, faut avoir confiance en elle comme dans la parole d'un meunier ; toujours expert pour te rouler dans la farine". Il ne s'est pas trompé.

Et donc en vertu de cela, après avoir été candidate puis élue avec les voix de la droite à Montreuil, après avoir parmi ses faits d'armes débaptisé l'esplanade Benoit Frachon, voici ce que la franccomtoise qui a laissé la franchise sur les bords du Doubs et gardé la capacité à nous faire des contes fait de la médecine de proximité dans les quartiers populaires.

J'ai reçu cela, je vous laisse en prendre connaissance et le populariser.

 

 

Dominique VOYNET et sa majorité ont décidé de fermer les portes du centre de santé Voltaire le 11 décembre. Nous condamnons cette décision qui aura pour conséquence inéluctable d’affaiblir l’accès de tous à la prévention et à des soins de qualité.

Alors que la loi Hôpital, Patient, Santé, Territoire, dite loi Bachelot, aura pour conséquence d’aggraver de façon considérable la sélection par l’argent pour l’accès aux soins, comment une municipalité qui se revendique de gauche peut-elle, par ses actes, participer à la casse sans précédent du secteur public de santé ?

La fermeture du centre Voltaire, l’arrêt des activités de prélèvement du centre Savattero, des activités de radiologie du centre Bobillot, le non remplacement de personnels soignants (infirmières, kinésithérapeutes, diététicienne, gynécologue, pédiatre…) et la menace qui pèse sur plusieurs activités (rhumatologie, échographie obstétricale, assistantes dentaires..) sanctionnent injustement une partie de la population déjà fragilisée par les atteintes à notre système de santé publique et désorganisent l’ensemble de l’activité des CMS.

Présents hier soir aux côtés des adhérents, des responsables de l’Association de Défense et de Promotion des Centres Municipaux de Santé de Montreuil et des salariés des centres de santé, nous dénonçons cette décision municipale.

Dans les jours qui viennent nous nous donnerons les moyens de faire savoir haut et fort notre totale désapprobation du choix fait par la municipalité qui s’inscrit dans une politique globale de régression de la santé publique, au profit du secteur privé.

Nous avons décidé d’interpeller madame VOYNET pour qu’elle revienne sur sa décision et qu’elle l’annule. Dès à présent, nous appelons à un large et vaste rassemblement le samedi 11 décembre à partir de 10h, devant le Centre municipal de santé Voltaire.

Le centre Voltaire et toutes ses activités doivent être maintenus ! Nous disons non à la fermeture de ce centre.

La Fédération, Gauche Unitare, NPA, PCF, Parti de Gauche,

POI, PS, rassemblement de la Gauche Citoyenne

 

Même si La Canaille par expérience n'a pas une sympathie enthousiaste pour la quasi totalité des signataires, impossible non plus de ne pas relayer cette dénonciation. Les barricades n'ayant que deux cotés, elle a choisi le sien, la canaille aussi. Il reste fidèle au sien.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article