Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vendredi les Césars, Dimanche les Oscars. Entre les deux, les trucards et les tocards

Blonde d'aquitaine                                                                                                         et forain avergnat

http://www.laurentferriere.com/data_folio/data_sml/G5aQTCo2iOSv1267593676.jpghttp://ruminances.unblog.fr/files/2008/06/hortefeux1.jpg

la canaille ne dispose pas de photo rescente avec des lunettes                                    ni du flash ball à faire les prélèvemnts

 

Depuis ce dimanche, la politique, c'est relaxe, avec parfois ce "e" :

Nominés au trucards :

Présentés comme des p'tits nouveaux pour des grands postes devant marquer une rupture certaine. Longuet, Juppé. Près d'un demi-siècle d'expériences dans la nouveauté. Fa#" est un roseau : il plie mais ne rompt plus

Repeints en étalons fougueux, voici les rossinantes de la vieille droite. Des chevaux déferrés…le plus souvent au parquet.

Le ministre des armées qui a fait ses classes dans les tenues vert de gris des mouvements néofascistes appréciera certainement la coupe relaxe des treillis 2001. Avant d'avoir été multi récidivistes dans les délits financiers et fiscaux sur plus de vingt ans, il est en 1967, soupçonné en sa qualité de dirigeant du mouvement Occident d'avoir été co-instigateur d'une expédition violente menée par Occident contre des étudiants d'extrême gauche à Rouen (un d'eux étant laissé dans le coma), pour lesquels  il est inculpé et incarcéré. Condamné à 1 000 francs d'amende pour complicité de « violence et voies de fait avec armes et préméditation », en même temps que douze autres militants d'extrême droite, il se retrouvera rapidement sous Giscard dans les coursives du pouvoir avec ses complices d'alors Madelin de Devedjian. Ce sont eux qui au sens propre ont été cherché Le Pen pour l'installer à la tête du FN allant d'aller pantoufler dans les antichambres du giscardisme.

Citation de l'impétrant : "Pour des raisons personnelles, j'étais Algérie française et anticommuniste. J'ai fait un bout de chemin avec la FEN [Fédération des étudiants nationalistes], avant de basculer vers Occident. Nous étions une bande de copains. Je n'ai jamais supporté que l'on m'interdise de m'exprimer […]. On se spécialisait dans la relation conflictuelle et musclée avec l'extrême gauche. 

On sait qu’aujourd'hui l'extrême droite gangrène à plus de 50% les filières de recrutement des écoles militaires et singulièrement d'officiers, voila une des raisons de cette nomination rue St Dominique. Cela va remplir d'aise un des piliers de l'Ordre qui dans ce cas n'est pas trop républicain. L'affiché gaulliste Juppé n'a pas eu l'air de s'en chagriner.

Le discours de Fa# nous révèle qu'il estime en avoir besoin face à la menace qu'il nous dit voir venir du sud mais qu'il sait être beaucoup plus diffuse devant les politiques menées contre tous les peuples.

Ajoutons un de ses Séides à l'intérieur avec ce des piliers de la droite au Quai d'Orsay.

Pour finir le tableau des recyclés du casier, ne manque que Carignon à la justice (trop tôt ?).

Fa# met à la porte les condamnés et compromis pour faire monter en première ligne des condamnables, des relaxés ou condamnés.

Les peines sont purgées ? Oui

Essayez donc de rentrer au PTT ou à la SNCF avec un casier judicaire portant des traces de faits liés à des malversations et des violences en réunion. Même la peine accomplie on ne vous prendra pas.

Pour autant, ces questions étant étrangères aux affaires étrangères puisque métropolitaines pour le droit dans ses bottes et la légion assurant l'effacement du passé si vous êtes de cette trempe pour l'autre, vous pouvez postuler pour entrer au gouvernement.

Maintenant, les Tocards

Virés non pour leurs actes mais pour cause de réprobation de ceux-ci.

En français courant : non pour avoir fait des bêtises mais pour s'être fait prendre.

Alliot Marie a préparé sa suite. Pas même recyclable en directrice de l'aviation civile, ses transport sont vraiment trop low cost, pas de souci pour son avenir, la blonde d'Aquitaine peut toujours aller pâturer sur les bancs de l'assemblée… sauf que certains des siens un peu gêner peuvent être tentés de l'envoyer paître ailleurs. Coup de pot pour elle, elle s'est garder une poire pour la soif son copain est resté au gouvernement et s'occupe des relations avec le parlement…ça peu aider.

Vichy pirate a une gâche pour préparer la reconduction du Pacha. Certes ça tangue sur la passerelle mais bon en attendant le jugement de la cour d'appel il aura au moins de quoi manger. Et un ami comme celui là Fa# risque d'en avoir besoin des fois que les auvergnats se mettent en têtes de jouer les tunisiens.

Bref entre les César et les Oscars, Fa# nous a établi le casting du bal des tocards.

 

Ce n'est pas La Canaille qui pourrait l'inventer :

Du monde de ce 28 Fevrier, sans toucher à rien, pub parasite comprise : :

"Jamais deux sans trois. Après François Fillon en Egypte, Michèle Alliot-Marie en Tunisie, LesInrocks.com publient, lundi 28 février, une interview dans laquelle Henri Guaino, conseiller spécial à la présidence de la République, révèle qu'il a passé les fêtes de fin d'année... en Libye.

Plus précisément, il a été "chez l'ambassadeur de France à Tripoli (François Gouyette, ancien conseiller de Jean-Pierre Chevènement). De France ! A titre personnel". Et Henri Guaino de préciser : "J'étais logé dans la résidence de l'ambassadeur de France et avec notre ambassadeur à Malte, Daniel Rondeau, qui était aussi invité car ce sont des amis." Son séjour a duré quatre jours et trois nuits, "autour du 31 décembre".

Pour Henri Guaino, il n'y a là rien de choquant. "C'était un voyage privé, pour des raisons privées, chez l'ambassadeur de France, dans sa résidence à lui, et voilà. J'ai profité de l'occasion pour visiter la ville, mais je ne me suis pas du tout occupé de la Libye."

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article