Une histoire à graver sur vos tablettes:

Publié le 17 Octobre 2012

http://static.lexpansion.com/medias/111/56969_to-match-special-report-china-labour.jpg

 

Foxconn reconnaît avoir employé des mineurs en Chine

Le Monde.fr avec bip bip | 17.10.2012 à 11h37

linkedin

 

 

Foxconn est très suivi par les organisations de défense des droits du travail, après une vague de suicides – au moins 13 – dans ses usines chinoises en 2010, dus, selon les militants, aux dures conditions de travail.

 

Taiwan qui fut des décénnies le cap éclairé de la démocratie et du libéralisme face à l'ogre collectiviste liberticide chinois est toujours à la pointe des considérations sociales :

Foxconn, un des grands sous-traitants taïwanais d'AppleNokia etSony, a dû reconnaitre employer dans une usine chinoise des jeunes de 14 ans.

Confirmation des informations d'une ONG. L'ONG China Labour Watch, basée aux Etats-Unis, spécialisée dans la déf"nse des droits des travailleurs (ce qui pose la question du faiytt et droit syndical dans ces usines)  relayé par des médiaschinois qui ont rapporté que Foxconn avait employé quelques semaines des jeunes âgés entre 14 et 16 ans, dans une usine de la province du Shandong, dans l'Est.

La main sur le coeur, le pic de production passée, la direction du groupe a annoncé : 


"Ce n'est pas seulement une violation du droit du travail chinois, mais aussi une violation du règlement de Foxconn, et nous avons pris des mesures immédiates pour renvoyer ces stagiaires à leurs études", a indiqué le groupe mardi soir. 

"Nous n'avons pas trouvé de preuve de violations similaires dans d'autres sites enChine, mais nous n'hésiterons pas à prendre des actions immédiates si de quelconques violations sont découvertes", a ajouté la firme taïwanaise.

 

La presse qui vient toujours dans ces cas là au service de la victoire de bataille qu'elle a obstinément blackoutée, obnubilée qu'elle est à scruter l'état des lieux à Cuba en oubliant l'occupation de Guantanamo, la presse donc, ménageant les donneurs d'ordres comme ici à paris pour les ateliers des commanditaires à vitrine, joue les vierges effarouchées.


Ainsi le révérencieux "Monde" reprennat les dépêches d'agence écrit : 


Foxconn est très surveillé par les organisations de défense des droits du travail, après une vague de suicides – au moins treize – dans ses usines chinoises en 2010, dus, selon les militants, aux dures conditions de travail. Le groupe – numéro un mondial des composants pour ordinateurs – assemble notamment des produits pour Apple, Sony et Nokia, et emploie 1,2 million de personnes en Chine.

Les conditions de travail dans les usines Foxconn, qui affichent de lourdes pertes financières, influencent directement l'image des clients de l'entreprise. Régulièrement mis en cause,  Apple a ainsi commandité une enquête par la Fair Labor Association (FLA) américaine, dont l'entreprise est membre. L'enquête avait pointé des dysfonctionnements dans le volume de travail, les conditions de sécurité ou encore le salaire.

Comme La canaille trouve exquis ce "dysfonctionement" 

 

Une rixe, fin septembre, impliquant 2 000 employés, a obligé Foxconn à fermer une journée l'usine concernée, qui compte 79 000 employés. Foxconn n'est pourtant pas le seul sous-traitant mis en cause : HEG Electronics a également été accusé d'employer des enfants pour le compte de Samsung, qui s'en est défendu.

 

Traduisons  : une émeute, révolte ouvrière massive, a mis les exploteurs en difficulté lesquels ont lockouté leur personnel.

 

Mais ouf, vous l'avez échappé belle : vos boites aux lettres débordent d'annonces aguichantes pour aller récompenser les donneurs d'ordre en investissant dans un combiné de type smartphone de dernière génération.

 

Il parait que sur les chaines d'assemblage il n'ont pas le droit au portable pour appeler les secours en cas de malaise.

 

Au fait vous vous souvenez de cet article du traité jospino chiraquien que le PS a décidé de laisser en l'état, article qui permet, grâce à la Grande Bretagne qui en imposé le texte, de faire travailler des enfants de 13 à 16 ans au mépris du droit international et de la convention internationale des droits de l'enfant. A quand un jumelage Taiwan- The City ?

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Du côté du capital

Repost0
Commenter cet article