Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

un soutien expédié Franco de porc... ou chassez le naturel...

http://npa2009.org/sites/default/files/images/fn_0.preview.jpg

 

C'est ce diable de Diablo qui sur "Commun Comune" ici nous passe une info à diffuser dans tous les lieux où le "f-haine" travaille masqué à faire diversion : 


Le Front national de Marine Le Pen ne réussit pas toujours à cacher son identité. L’antilibéralisme de façade, pour exploiter et détourner la colère des travailleurs, est vite démasqué.

Ainsi le FN vient d’expédier au Parti conservateur britannique un message de condoléances à l’occasion de la mort de Margaret Thatcher : « … Le FN salue la mémoire d’une dirigeante de conviction profondément attachée à la souveraineté de son pays et adversaire résolue de l’Europe fédérale ».

Pas besoin de rappeler que Thatcher a été l’ennemie la plus résolue de la classe ouvrière britannique, la destructrice méthodique de ses acquis sociaux, qu’elle a été la destructrice zélée de l’industrie nationale (« souveraineté » ?) mais la libératrice zélée, avec les USA et l’UE, de la finance internationale qui ponctionne les richesses des travailleurs, qu’elle a été l’amie des régimes fascistes de l’Apartheid ou du Chili et d’ailleurs.

Marine Le Pen se voit-elle devenir une Thatcher à la française ? 

 

Rouler pour l'hégémonie impérialiste anglo américaine (roue arrière d'un vélo ou la roue avant est ici l'UE) est le modèle lepeniste.


Casse des garanties sociales, des drois syndicaux, répression des démocrates et des luttes sociales livraison de toute l'économie au capital, ghéttoïsation des villes, livraison des terrains publics à la spécilation généralisée, depuis le temps que nous étions (les antifascistes) à vous montrer la réalité du prgramme du "f-n" au détour du bois, voila par sa führerine qu' il s'affiche.


http://img.over-blog.com/189x300/5/41/35/47/antiFhaine.png

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article