Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tunisie encore. Les "on" sont en embuscade.

http://24.media.tumblr.com/tumblr_lf0fbpoB8L1qgqxbyo1_500.jpg

 

La mécanique est bien huilée : comment ne pas céder tout en faisant croire qu'"on" cède devant le peuple ?

Tout simple un convoque les électeurs pour élire non pas un parlement représentatif des forces sociales qui ont abattu la dictature mais un président qui occupera les mêmes fonctions au sein d'institution qui ont "encadré" la dictature. (Avez-vous remarqué que parmi les résidents français à Tunisie -hors touristes- l'immense majorité reste sur place et se réjouit. Hommes femmes et enfants à la limite d'une situation révolutionnaire et ses heurts, circulent normalement parmi les tunisiens mais 2 à 3 000 ont quitté le pays à brides abattues, au même rythme que les Ben Ali-Traboulsi, parfois dans les mêmes bateaux et avions ? Indicatif non ?)

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ef/A%C3%A9roport_Tunis.jpghttp://www.businessnews.com.tn/images/Sources/BusinessNews/ghannouchi-parisot0808.jpg 

Ékykecéty qui s'accroche au toujours premier ministre de Tunisie ? Mécétypa cette trop chère Laurence?

Le régime présidentiel qui est la planche de salut du capital est pérennisé. Les actionnaires peuvent respirer et le prix du pain de l'huile ou du sucre s'envoler au nom de la mondialisation des échanges.

C'est la méthode, le syndrome, Vème république : c'est l'élection du chef qui exigera une majorité à sa main sinon le chaos. C'est pour 2011 de l'autre coté de la méditerrané le piège de 2012 ici en France.

Les tunisiens risques de devoir voter pour dire qui ils veulent chasser et au nom de cela de subir qui ils ne veulent pas. Au nom de la démocratie, "on" leur imposera une commission internationale de contrôle aussi neutre qu'un conseil de la banque mondiale, façon Côte d' Ivoire, pour veiller que le futur élu est bien en cour au FMI, à Bruxelles à défaut de rôle de Paris un peu trop compromis.

Au nom de la lutte contre un islamisme qu'ils ont porté à bout de bras durant un demi siècle pour contrer les luttes d'émancipation et qui les sert, "on" leur demandera de ne pas être trop exigeants en matière de laïcité et de droit des citoyennes et des citoyens.

 Les grandes entreprises capitalistes françaises qui ont délocalisé en Tunisie, les banques qui les ont accompagnées seront rassurée et le peuple tunisien s'il n'y met pas vite le holà aura été grugé.

http://www.leaders.com.tn/uploads/content/thumbnails_720-540/20100522123444__siege-orange-tunisie.png 

Quand la Tunisie importe de l'Orange c'est dans les télécoms 

Les Tunisiennes et les tunisiens ont plus que jamais besoin de rester vigilant pour conforter leur victoire et ne pas s'en laisser dessaisir. Les conseilleurs tout azimut dont ceux de l'internationale socialiste sont à la manœuvre. La meilleure façon de les aider à construire leur démocratie est de combattre ici l'ennemi commun et de dénoncer les manœuvres dilatoires qui nuisent à l'avenir de nos deux pays. Si nous parvenons à affaiblir, si le rapport de forces arrive à battre les fauteurs et gestionnaire de crise ici, ils perdront leur base arrière là-bas.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article