travailler plus pour gagner moins version "pinky"

Publié le 1 Mars 2013

http://vidberg.blog.lemonde.fr/files/2012/06/157_conseils.gif

 

 

"Il faut allonger la durée de cotisation pour des raisons biologiques".

Ce n'est pas un disciple d'Alexis Carrel qui dit cela mais la reprise par H Emmanuelli de propos de la grandeur Rocard 1er ambassadeur des espaces polaires tant il a un cœur de glace.

Ces deux gus n'ont pas ou jamais mis les pieds dans un lieu de production comme acteur concret l'un étant inspecteur des finances l'autre membre de la direction de la Banque Rothschild. Belle image de l'alliance de l'ENA et Science Po, qui les qualifie pour parler de l'amélioration de la condition ouvrière.

Pour avoir un bureau dégagé des vieux papiers du genre cadeaux fiscaux et autre crédit de 20 milliards au banque (notez que Cahuzac dit en manquer de 6 à 8 pour boucler son budget au service du capital cherchez l'erreur), vite à classser et les arguments de campagne électorale aux broyeur puis recyclage pour garder les verts dans l'alliance (pas difficile à obtenir, regardez le naufrage de Duflot, un Titanic social, un iceberg fiscalo-spéculatif).

Ces braves gens ont-ils un jour dans leur entourage quelqu'un qui leur aurait signalé que pour des raisons elles aussi biologiques, ceux qui sont appelés à cotiser plus longtemps sont le plus souvent ceux qui justement meurent le plus Tôt ?

Parmi les mêmes qui leur dira que deviennent majoritaire ceux qui attendent de toucher leur première pension de retraite figure parmi les chômeurs de longue durée.

Mais comme leur entourage se renforce à flot constant de ceux qui justement cassent, précarisent et ne font plus du broyage des salariés une variable d'ajustement mais la constante d'augmentation des profits, il n'y aura jamais d'écho.

Quand le gouvernement est interpellé sur la question la réponse fuse, énarquienne : " « le temps des décisions n’est pas encore venu »,  

Façon élégante pour Madame Touraine de dire "tu me les casses, retourne dans ta cour" mais aussi façon qui devient la norme élyséenne de gagner du temps avant les mauvais coups.

Pascal Terrasse, secrétaire national de PS chargé de la protection sociale, ancien membre du Conseil d’orientation des retraites (COR), juge que « travailler au-delà de 62 ans est inévitable ».

OH, ohé, toi mon voisin de palier qui m'a agonis d'imprécation disant en substance que ne pas voter Le Guen aux législatives c'était donner une voix à droite, Qu'en dis tu moins d'un an plus tard ? Tu fais moins le fanfarron au pied de l'immeuble et te réfugie dans les étages quand les jeunes viennent te demander des explications. Alors, tu assumes ?

Finalement Blummollet, dans sa répartie à la gamine au salon de l'agriculture "Sarkozy, tu ne le verras plus" avait pour grande partie raison : s'il continue ainsi et il dit qu'il va continuer, pourquoi le capital en changerait-il ? Cela lui laisse le temps de purger les contentieux personnels au sein de sa garde prétorienne, de régler quelques aspérités entre barons du Medef et leur poutinette qui par les dents s'accroche autant aux tentures qu'au parquet.

Il fut un temps ou la social- démocratie était la roue de secours du capital.

Progrès des technologies, grâce à ses ingénieurs, elle s'est hissée à être le pont autobloquant du 4x4 capable d'affronter des brousses africaines au chaos économique toutes les pistes indispensables au capital.

 http://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2013/01/imgscan-contrepoints-2013328-Hollande-Mali-811x1024.jpg

 

Rédigé par canaille le rouge

Repost0
Commenter cet article