Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Véolia et le syndrome de Stockholm.

Vous connaissez peut-être ce qu'on appelle le syndrome de Stockholm ?
En gros cette situation où des victimes de prises d’otages développent un sentiment de confiance voire même de sympathie à l’égard de leurs ravisseurs, elles se sentent en empathie avec leurs bourreaux et vont jusqu'à prendre leur défense.
Après le socialisme à la suédoise des années 1970, ce syndrome semble atteindre le mouvement social en 2010:


Voici, signé par l'ensemble des organisations syndicales présentes dans le groupe Véolia, un communiqué qui ne peut que laisser perplexe:


Groupe Véolia Environnement:http://img.over-blog.com/550x179/0/32/46/53/images-4/inter-veolia.JPG

 

A qui profite ce lynchage médiatique ?

Les Organisations syndicales présentes au sein du comité de Groupe France de VEOLIA ENVIRONNEMENT dénoncent avec vigueur la campagne de dénigrement du Groupe, orchestrée aux travers des attaques menées contre son ancien PDG.

Lorsque ce dernier a été choisi pour devenir le P.D.G. d'EDF tout en restant Président non exécutif de VEOLIA ENVIRONNEMENT, avec l'accord du Gouvernement et après avoir été audité par une commission de l'Assemblée Nationale, personne n'a été choqué et, en premier lieu les représentants du personnel compte tenu des liens très forts qui unissent EDF et notre Groupe.

Lorsque la polémique portant sur le soi-disant "double salaire" de Monsieur PROGLIO s'est élevée, nous avons pris une position de neutralité puisque le principe de cette rémunération partagée entre 2 entreprises, validé par les conseils d'administration était connu dès le départ.

Mais nous ne pouvons accepter qu'à des fins purement politiciennes, certains continuent à dénigrer notre Groupe au travers d'attaques personnelles contre son ancien PDG.

Dans le contexte économique actuel nous considérons que le partenariat entre EDF et VEOLIA ENVIRONNEMENT est plus porteur d'emplois qu'une guerre larvée et stérile.

Les représentants syndicaux des Organisations syndicales présentes au sein du comité de Groupe France de VEOLIA ENVIRONNEMENT ne peuvent que dénoncer ce genre de polémique qui ne rapporte qu'à certains politiciens et aussi à certains concurrents économiques.

             Mesurent-ils les conséquences pour l'emploi de leur jeu                            stérile? Nous leur rappelons que le Groupe emploie plus
             de 110 000 salariés en France et que nous sommes avant tout                soucieux de leur avenir et de leur emploi. 





Mais, tiré du PV du Comité de Groupe Veolia Environnement  Séance plénière du 21 novembre 2007, http://www.gde-cfdt.com/veolia/CGF211107.pdf,
on peu lire aussi ce qui suit :


CFDT :
Je souhaiterais recueillir votre point de vue sur le pouvoir d’achat, notamment des jeunes quitravaillent aujourd’hui dans l’entreprise. Nous recrutons en effet de nombreux jeunes mais ces derniers rencontrent de plus en plus de difficultés à se loger dans un contexte de forte haussedes loyers. Je pense que nous devons regarder comment gérer cette situation qui les conduit à allerà la concurrence ou à changer d’emploi.

Henri PROGLIO
Je partage malheureusement votre opinion. Nous consacrons beaucoup d’efforts et d’argentau recrutement des jeunes et à leur insertion dans la vie professionnelle. En retour, je trouve normalqu’il y ait une petite contrepartie au départ mais cette contrepartie ne doit pas être durable.Hormis les jeunes embauchés, je suis particulièrement préoccupé par les bas salaires dansle Groupe. J’ai demandé à Véronique ROUZAUD d’établir un diagnostic dans le monde pour faireévoluer cette situation sans grever la compétitivité du Groupe. Notre objectif n’est pas de verserle minimum vital aux salariés. L’écart entre ma rémunération et les plus bas salaires me choque. Je pense que nous devons mener un travail collectif de réflexion sur ce sujet afin de faire en sorte que les écarts de rémunération soient supportables et compatibles avec le respect de tous lesindividus tout en préservant la pérennité du Groupe. Il s’agit d’une lourde tâche.

Je vous renvois donc à mon précédent article (URGENT pétition salaires et retraites du 20 janv 2010). Qui aurait pu alors penser que j'aurait l'aval du nouveau président d'EDF ?

Mais aussi et pour info, même PV quelques questions plus loin:

8. Départs de conducteurs de Veolia Transport vers la RATP
CGT-FO :
Nous constatons que de nombreux conducteurs de Veolia Transport quittent l’entreprise pour aller à la RATP. Nous sommes inquiets de voir 10 personnes quitter un établissement de 120 salariés et ensuite tenter de débaucher leurs anciens collègues de travail. Qu’en pensez-vous ?


Réponse de Henri PROGLIO:
Les lignes de la RATP sont situées sur la même zone géographique que les nôtres. Le coût dukilomètre parcouru par la RATP est environ 2,4 fois plus élevé que le coût du kilomètre parcourupar Veolia Transport. Il est très difficile d’être en concurrence avec un monopole public qui n’estpas soumis aux règles de la concurrence, ce qui permet à la RATP d’offrir une meilleure rémunération à ses chauffeurs. 
Sans commentaire si ce n'est de redouter que les dégâts aillent jusqu'au diagnostique partagé tel que l'élyséen de copain de Proglio le propose en matière de retraite. 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article