Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suite du panier de crabes du 05 novembre, les voici cuisinés, au gratin :

http://www.luxuo.fr/wp-content/uploads/midnightgold-moet-chandon.jpg http://www.stock38.com/catalogue/ceinturetoilebeige.jpg

pour les actionnaires                                                                            pour les salariés 

 

La vie est dure…pas pour tout le monde.

Prenez ce brave  Antonio Belloni. Comme la Canaille ne le connait pas perso pas moyen de savoir s'il était ou pas dans le cortège des salariés du commerce samedi dernier ? Ben oui, même de luxe, le commerce c'est le commerce ou, comme le dit Octave Mirbeau, les affaires sont les affaires (film, livre ou pièce à voir où elle se joue,  lire ou relire dans la période).

En attendant, selon des documents publiés par l'Autorité des marchés financiers (AMF- les mêmes qui surveille l'affaire Hermès)) révélés dimanche par Le Parisien, notre petit commerçant  qui est par ailleurs DG adjoint de LVMH a empoché une plus-value de près de 18 millions d'euros après avoir revendu des actions acquises grâce à ses stock-options.

Le 26 octobre, Le directeur général adjoint de LVMH  exerçant ses droits sur des stock-options attribuées par son employeur a ainsi acquis 200.000 actions du groupe de luxe LVMH.

Pour ce lot, ce sera de 37 euros par action. Il traîne aussi dans un coin un fond de gamelle de 50.000 actions acquises au prix de 61,77 euros par action, (toujours ces miraculeuses stock-options).

Comme çà prend de la place dans les placards, et donc pour éviter la poussière, le même jour, il  revend l'ensemble de ces actions au prix de 112,35 euros l'unité action, soit deux à trois fois plus cher que le prix auquel il les avait acquises.

Au passage, M. Belloni a empoché 17,6 millions d'euros de plus-value dans la même journée.

Recomptons pour ne pas se tromper d'un zéro en moins: Le directeur général adjoint de LVMH a en effet acquis les 250.000 actions de sa société au prix de 10,49 millions d'euros pour les revendre illico 28,09 millions d'euros.

Avec ça il pourra sans difficulté abonder son plan épargne retraite chez Médéric. Voir y devenir actionnaire et plus pour accéder aux stock-options du groupe.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article