Sortir des débats d'initiés

Publié le 16 Octobre 2012

 

http://blog.auxquatrecoinsduglobe.fr/IMG/jpg/TIser016blog.jpg

Même si (et quand) ces joutes oratoires paraissent passionnées elles ne sortent pas du  monastère de Drepung dans un recoin de l'Hymalaya.  

 

La Canaille a assisté à un échange suffisamment exotique pour ne pas hésiter à vous le retransmettre et vous proposer de vous y intéresser.


Le premier des deux interlocuteurs déclarant : "Avec Hollande cela ne fait vraiment pas le compte il n'a comme mérite que d'avoir écarté du pouvoir le fourrier du "fn". Et le second de répliquer " je laisse la responsabilité de cette approche à son auteur et me demande si la colère et la déception devant les actes de ce gouvernement ne va pas encore plus et mieux jouer ce rôle de fourrier pour l'extrême droite".


Le point de vue de Canaille le Rouge est encore une fois décalé par rapport à ce qui semble être les bordures normées d'une sorte de débat d'un faux bon sens.


Jamais la question n'est et ne sera posée "pourquoi la colère devrait tirer vers le "fn"" comme si l'aventure totalitaire hors des bornes du champ clos idéologique dominant n'était plus que le seul possible.


Jamais une interpellation du monde du travail sur le pourquoi ce gouvernement peut semer colère et désenchantement sans que la question de l'alternative à toute les politiques libérales ne soit posée.


Jamais appel à une réflexion collective pour construire une autre organisation de la société par les mêmes qui parfois sont signataire pour une 6ème République.


Alors que la France souffre de la perte de sa souveraineté pour imposer des incontournables choix progressistes et anticapitalistes face à l'UE, choix impossible à pouvoir envisager venant de l'aile marchante la plus brutale et antidémocratique des serviteurs du capital. Quand la liquidation annoncée cet après midi de Pétroplus au cœur de la Fabiusie devrait conjointement aux exigences des salariés d'EDF Veolia GDF, exigence politique pour qui se dit de "gôche", porter la mise sous contrôle public total de toute la filière énergétique, va donner du grain à moudre à la camarilla lepéniste, faut-il rester serein devant des querelles byzantines ou aller cultiver son jardin idéologique fut-il virtuel ?


Toute la question des responsabilités de ceux qui ont liquidé ou laisser faire la liquidation d'une organisation révolutionnaire capable de porter une alternative au capital est posée.


Reste à savoir comment ceux qui mesurent ces responsabilités et pèsent les risques du moment vont être en capacité de dépasser leurs égo voire, pour certains, ambitions (qui ne sont plus de mise ou alors qu'il ne s'en mêle pas) pour construire un outil du 21ème siècle au service d'un mouvement populaire pour l'aider à exprimer et maitriser sa souveraineté.

 

Ne pas s'en remettre à d'autres, à la chance, au hasard ou a un coup de dé, peser sur les choix.

 

 http://www.market-melange.com/wp-content/uploads/2009/07/MM-Alternative-Investments.jpg

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Pour réfléchir ensemble

Repost0
Commenter cet article