Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SNCF : Au soir d'une très forte mobilisation

http://www.kelbillet.com/blog/wp-content/uploads/2013/04/greve-sncf.jpg

 

 

La grève est un succès de participation. Sa force met la direction de la SNCF et le pouvoir dans l'embarras.

 

Permettez d'abord au retraité qui pianote ce texte de féliciter les actifs en lutte pour avoir réussi une mobilisation que La Canaille malgré ses 38 années de suivi revendicatif au compteur a rarement vue sur une journée d'action isolée. C'est tout le pari des stratégies patronales sur le long terme qui se prend un jubilatoire coup de pied aux fesses : les "ptits qu'arrivent " fond mieux que les vieux... qui sont partis. Félicitations.

 

Avouez qu'il y a de quoi lutter joyeusement pour défendre sa retraite et pour Paris préparer la manif du 20 juin. 

 

Première appréciation d'une journée de forte mobilisation qui a permis des convergences avec d'autres salariés des services publics comme à Paris ou avec les usagers, voici le communiqué de la FD CGT des cheminots :

 

13-06-13--chiffres-greve.JPG

 

Précisons que le taux de grévistes est calculé par la direction (corrigé des variations poutinesco-pasquaïennes des chiffres à présenter) à partir des effectifs globaux de l'entreprise tous collèges confondus.


Si nous retirons de ces chiffres les états majors nationaux et régionaux, les directions d'établissement, les agents en congés ou en maladie, immédiatement la grève est majoritaire tout collèges confondus ce qui est suffisamment rare pour ne pas être laissé sous silence et cela un an après une élection où les cheminots, pour une grande part plein d'illusions, pensaient qu'en lourdant le troll le pavé rose mènerait vers un nirvana social. L'atterrisage ne se fait pas sur le ventre et la reprise de contact se fait de belle façon.


Mesurons aussi que tous les Zorro partant libérer les otages retenus par des tupamaros ferroviaires au drapeau sang et or, la traverse entre les dents, ne feront pas remarquer que l'exigence d'un débat public où les propositions des cheminots pour l'avenir du services public SNCF soient connues et débattues aurait évité un des pans principaux de cette journée d'action, les autres (salaires emplois conditions de travail) demeurant mais pouvant trouver issue dans la discussion proposée. Discussion que Guillaume III, confirmé par Zapataurault, devra bien finir par entendre.

 

Bref, dans le métro qui le ramenait dans ses pénates et malgré la rincée prise sur la figure lors du rassemblement, Canaille le Rouge énumérait les raisons qui le conduisent à être fier ce soir d'une lutte où il n'aura été qu'une mouche du coche mais où il aura vu la qualité de l'attelage qui produit l'effort. 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article