Scandales alimentaires divers et avariés

Publié le 13 Mars 2013

http://boblechef.com/blog/wp-content/uploads/2009/08/ostie550-300x196.jpg

Rome atteint par le scandale : après analyse en laboratoire, aucune trace du corps du christ dans ces friandises franchisées par le Vatican*.

 

 

Vertiges : que des truands du capital tradèrisent sur du canasson vendu comme bœuf, le scandale est gigantesque. Même si la fraude ne porte pas péril sanitaire "on" crie à l'empoisonnement.


Mais si la grande industrie de la mal bouffe est prises la main dans le congèlo à vendre de la rate de poulet comme bavette de charolais, là c'est déjà plus discret. C'est que le "minerai" en question est gisement de profits (d’où son nom même si ce n'est pas très raffiné).


Quand un grand patron de l'ameublement scandinave plus connu pour ses accointances historiques avec la fange nazie, économe sur la sciure et les libertés syndicales de ses personnels, met de la chiure dans ses desserts-"profits colatéraux"-dégats de mêmes natures, le ton baisse encore d'un cran.


Serait-ce que comme dans la photo argentique rien ne se voit avant d'être passé dans le révélateur ? 

 

Comptez sur La Canaille pour servir d'agrandisseur.

 

* A ceux qui trouveraient que La Canaille pousse le bouchon un peu loin, que dire des ces 75% du temps des média publics consacré aux histoires privées d'une famille de pensée qui serait beaucoup plus respectable si elle était moins envahissante.

La loi de 1905 bordel!!  Elle est passé où ? Que fait Valls ? où sont ses CRS ? Il veut être chanoine à la place du chanoine ? 

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Coup de gueule

Repost0
Commenter cet article