Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réflexions de retour de manif (3)

troisième partie et fin 

La nature mondiale de la crise et l'homogénéité planétaire des réponses capitalistes et sociale-démocrates pointent un second chantier qui traverse les précédents: si le besoin d'une organisation internationale reste posée comme exigence de classe pour le monde du travail, la question de la pertinence de la CES comme outil intégré aux traitée de l'UE (et subventionnée par elle) son bilan et ses impasses deviennent une urgence du débat.

La question reste d'une simplicité élémentaire pour qui a pour boussole la nature de classe de l'affrontement. Certains des membres de la coordination du BC de la CGT semblent parfois l'avoir perdu de vue. Il ne s'agit pas ici de jouer la nostalgie de la FSM (qui dans la période a un positionnement autrement plus clair devant la nature de l'UE) quelques soient par ailleurs les efforts louables que font ceux qui veulent la régénérer. La disparition des blocs et les restructurations géopolitiques exigent des classes ouvrières du monde entiers dans leurs configurations sociales du 21 ème siècle des réponses qui ne reproduisent pas ce qui n'a pas lieux de persister dans les formes dépassées singulièrement en matière d'autonomie du mouvement syndical en tout lieux.

La phase actuelle de la crise du capital, les agressions idéologiques subis par les peuples avec l'aide de tout ce que les obscurantismes religieux lui apportent de soutiens tacites ou objectifs ne demandent-elles pas (et la CGT aurait un rôle énorme à y jouer) de travailler à une conférence fondatrice d'un syndicalisme de classe et masse du 3ème millénaire, porteur des solidarités, capable de contraindre le capital à des reculs, travailler à son éradication comme outil d'asservissement de 95% de l'humanité. Une initiative de la CGT portant, dans sa place et responsabilité d'organisation syndicale, sa responsabilité dans l'émancipation du monde du travail de la contrainte salariale ?

Ne sont-ce pas ces questions que le mouvement en cour ici, ses cousinage en Europe et dans le monde, portent et permettent de poser et faire que ces cousinages produisent de la fraternité de classe et de masses?

Belle façon de ne plus avoir à trainer les dégâts collatéraux de type Chérèque et de donner à ceux des militants de la CFDT (ou d'ailleurs) qui veulent combattre le capital une occasion de se débarrasser de leurs scories élyséennes solférinesques ou autres, à partir de leurs exigences revendicatives.

Bien sur, il s'agit ici d'un coup de gueule qui méritera débats singulièrement en matière d'issue.

Disons que cela participe à poser les questions sur la table plutôt que d'attendre des colloques et autres séminaires qui traineront jusqu'à la veille du premier tour de 2012 pour voir comment transformer l'or pur des luttes en vil plomb électoral continuateur du rapport social d'exploitation qu'est le système capitaliste.

 

Et si vous avez été jusqu'au bout votre avis m'intéresse.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article