Réel ou virtuel , balise Argos du militant qui prend le courant pour rester en piste

Publié le 10 Août 2012

 

 

Ce message est presque comme une bouteille à la mer. Non pas qu'il manque de destinataires mais parce que son contenu est quasiment réalisé sur les rives d'un désert informatif et informatique, au bord d'un océan de fatalité idéologique où seuls quelques archipels de contestations tentent de poser phares et balises.


Juste à disposition la radio comme à l'époque de la télégraphie sans fil avec quand même la MF. Le premier journal papier à 20km AR, pour s'abreuver de Lagardère ou de Minc voir du Hersant, aller acheter du Medef au pris du pétrole…faudrait être fou.


Pas de débit descendant sur une ligne téléphonique qui si elle permet d'atteindre vocalement le sud de l'argentine ne réussi à joindre ni orange ni tout autre fournisseur d'aliment informationnel sauf tel Jésus à avancer par paraboles ici très couteuses.


2012-3eme-trim-5602.JPG

 

Autant le dire, si le changement c'est maintenant, déjà pour la communication le ministre de la guerre sait poursuivre la protection des environs de ses sites de productions pour que ce "maintenant" ait le temps de murir.


Pour le reste, du point de vue de ce qui change, si j'en crois la revue de presse de 8h30, c'est plus discutable et peu discuter.


Si La Canaille a bien tout compris,  la situation c'est clarifiée au point de bien voir où se trouve la rupture.


Avant (il y a moins d'un trimestre) "on" vous disait tu ne comptes pour rien, je fais ce que je veux et je sers qui j'ai envie, pas content, casse toi ...


Maintenant on vous dit :"je compte sur toi pour dire qu'on ne peut pas modifier l'équilibre mis en place avant, je fais ce que je peux pour tenter de convaincre et je sers ceux qui décide que c'est eux qui pilotent"… et tu resteras le pôv' con.


Compliqué ? Disons le autrement avant le ou là ministre des finances disait "je travaille pour ceux qui roulent en BMW, Porches et Mercedes" tant pis pour ceux qui vont à pied. Avec le changement le ministre des finances dit il faut être responsable et ne pas tuer la compétitivité qui permet certes à certains de rouler en Porches  Mercédès  et BMW. Mais ceux qui vont à pieds doivent comprendre que s'il est injuste de voir passer les riches il serait criminel pour tous de les jalouser. Comme le disent les journalistes qui sont en prise avec le réel à moteur, en consommant les richesses que ceux qui vont à pieds produisent ceux qui  vont à moteur permettent à ceux qui vont à pieds de payer le crédit qui leur permet d'avoir un toit et donc gare si tu touches aux motorisés tu ne pourras plus travailler et finira SDF.


Avant dame Parisot von Medef y CAC à rentes du Coupon Obligataire disait "on veut tout".


L'intérêt de l'opération c'est que le même qui venait en catimini dès potron-minet délivrer des chérèques en blanc sur le perron de l'Elysée le fait depuis le CESA avec semble –t-il une approbation assez large y compris parmi ceux qui devrait immédiatement lui botter le cul pour trahison devant l'ennemi de classe.


Patron d'un désormais  Comptoir financier déguisé truqueurs en  il en arrive à dire : " Pour gonfler les profits garant de moins de casse augmentons la CSG".


Dame Parivon Medy CacrenCO aurait tord de se priver de l'aubaine.


Maintenant la même dit non seulement qu'elle veut tout mais aussi " je suis ravie de voir que le gouvernement admet qu'il faille revoir l'assiette d'organisation du financement de la protection sociale "Et chez ces gens là l'assiette est double : celle dans laquelle ils mangent qui est liée au à celle du  comment  ils siègent en selle pour aller courir le cerf à Chantilly ou traquer le bonus dans le maquis fiscal.


Maintenant le changement c'est qu'"on" t'explique que c'est fatal avant on te disait qu'on ne peut pas faire autrement.


Avant radio Moscou leur faisait peur, radio Mosco les rassure.


Et du point de vue de nos revenus dans cet opéra sauvage, après le crépuscule des dieux,   c'est le hollandais volant où la revue de presse nous apprend que seules les pages saumon du Figaro sont à la noce.


Aujourd'hui la nouvelle synarchie énarquienne nous  instille ses vérités :

Aujourd'hui tu sais pourquoi et donc tu es prêt à admettre que le profit d'aujourd'hui font les profits de demain qui sont ceux d'après demain et que les licenciements d'aujourd'hui font ceux de demain et les plans de casse de la rentrée. Au passage camarade note que ceux d'avant et ceux d'après ont en commun de tenir debout cette cloison étanche entre ceux qui stockent les richesses de ceux qui les produisent sans pouvoir y toucher.


Bienfait de la partie contemplatif de ce séjour c'est l'occasion de réfléchir s'il existe une autre solution que de dynamiter cette cloison étanche et de s'emparer des outils organisant la production des richesses et de les redistribuer autrement.


Utilité du temps de la réflexion et du retour dans les livres. Donc, mais La Canaille a-t-il bien compris ? La fameuse rupture est là : tu peux constater que dans un temps pas si éloigné ceux qui à la façon de La Canaille disaient rupture avec l'existant étaient dits de gauche, tous les autres à droite.


Ceux qui s'inscrivent dans la gestion de l'existant ne sont plus de gauche. Et donc ils sont (théorème de la barricade qui n'a de que deux côtés) …de droite.


Axiome : quiconque accepte de ne pas combattre de ce coté ci de la barricade est allié de l'autre. Ne pas dégoupiller les grenades contre l'ennemi conduit à accepter qu'il avance.


Remise en perspective à l'aune de 2012, si ceux qui veulent rompre sont à gauche, du point de vue de l'organisation et de sa structuration, celle-ci est si ce n'est à réinventer au moins à totalement reconstruire.


Expériences des rigueurs climatiques du pays du Phare Ouest aidant, là où se trouve une vieille tradition de charpentiers bâtisseurs sur terre comme sur mer, pour être sur de la qualité de la construction, au mieux se servir de certaines pièces pour en relever des cotes, en voir les points de faiblesses et se remettre à l'ouvrage, mais surtout proscrire à tout pris les matériaux de récupération.

 

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Mensonge d'état

Repost0
Commenter cet article