Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journée du Patrimoine : un jour par an de valorisation , 364 jours de liquidation

 

http://bercy.blog.lemonde.fr/files/2010/06/200px-saint-germain-en-laye_pavillon_muette.1276059663.jpg

pavillon de la Muette à St Germain en Laye

Pour qui ?

 

Au détour d'une info, on apprend ceci:

L’Etat va vendre 1 700 biens immobiliers en trois ans

 


L’Etat met en place un nouveau programme de cessions immobilières. Pour la première fois il s’agit d’un programme pluriannuel : il concernera 1 700 biens dans toute la France sur la période 2010-2013.

Ces ventes “résultent des importantes réformes administratives menées depuis 2007 (restructurations militaires, nouvelle carte judiciaire…)”, explique le ministère du budget. Elles seront affichées sur le site internet du ministère.

Depuis 2005, les ventes immobilières par l’Etat ont représenté “plus de 3 milliards d’euros”. En 2008 et 2009, ces cessions ont toutefois connu un rythme moindre (395 millions d’euros et 475 millions d’euros), le gouvernement n’ayant “pas souhaité donner suite à certaines cessions lorsque les prix étaient trop bas”.

Fin 2009, un peu plus de 400 sites avaient été cédés, sur un objectif de 770.

La vente du patrimoine de l’État “participe au redressement des finances publiques”, relève le ministère du budget qui précise que les opérations de cession “permettent d’apporter une contribution au désendettement correspondant, en règle générale, à 15 % du produit de la cession”. Cette contribution au désendettement a représenté 427 millions d’euros depuis 2005.

 

La bourgeoisie française renoue façon 2010 avec la vente des biens nationaux

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1b/Assignat_de_5_livres_(des_Domaines_nationaux).jpg

Le retour de la bande noire?

La Bande Noire est une expression qui a fait fortune pour désigner une association de spéculateurs qui, à partir de la mise sous séquestre des biens du Clergé durant la Révolution (décrets des 13 mai et 16 juillet 1790) et des émigrés (décrets du 2 septembre 1792 et 3 juin 1793), s'entendaient pour acheter à bas prix les châteaux, abbayes, monuments d'art les plus précieux, dans le but de les occuper, de les revendre avec profit (parcellisation des anciens domaines) ou de les démolir et d'en vendre les matériaux.

http://www.lyc-levigan.ac-montpellier.fr/images/images_pedagogie/cours/bourgeois_au_19e/daumier.jpg

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article