Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui veut voter DSK ?

 

http://ec-4-bouvines.scola.ac-paris.fr/blog/share/Image/billets_enfants/racket4.jpg

 

Quand l'UE et tous ceux qui la cautionnent organisent le pillage des peuples:

 

La Grèce va recourir aux privatisations pour sortir de la crise

LEMONDE.FR avec AFP | 11.02.11 | 16h22

 

 

La Grèce va devoir faire plus d'efforts pour redresser son économie en recourant à des privatisations massives dans les années à venir. Un "défi majeur" après les gros efforts d'assainissement budgétaire déjà réalisés, ont indiqué, vendredi 11 février, le FMI, la Commission et la Banque Centrale européennes.

Les objectifs de privatisation du pays ont été relevés à 50 milliards d'euros d'ici 2015, dont 15 milliards d'ici 2013 au lieu de 7 milliards initialement annoncé, ont indiqué vendredi les représentants de la "troika" rassemblant les créanciers de la Grèce.

Cet objectif, issu d'une estimation du gouvernement grec,est "faisable" et "réaliste"  a déclaré Servaas Deroose, représentant de la Commission européenne lors d'une conférence de presse à Athènes, à l'issue de la troisième inspection des finances du pays.

DES RÉFORMES STRUCTURELLES "NÉCESSAIRES"

Ces privatisations entrent dans le cadre des réformes structurelles "nécessaires"que le pays doit "accélérer" et "étendre" pour parvenir à tenir ses objectifs, ont prévenu les représentants des trois organismes en plaidant pour un "élan décisif"de la refonte de l'économie du pays.

Ils ont cité une réforme de l'administration fiscale pour mieux lutter contre la fraude fiscale, la restructuration du secteur bancaire, et le contrôle des dépenses publiques notamment dans le secteur de la santé.

La Troika a néanmoins donné un feu vert au versement en mars de la quatrième tranche du prêt de 110 milliards d'euros concédé à la Grèce en mai 2010, d'un montant de 15 milliards d'euros, au vu des progrès réalisés par le pays pour assainir ses finances publiques au cours du dernier trimestre 2010.

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2010/06/athenes2.png

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Papy Mouzeot 14/02/2011 00:03



Ben Sarközy est fini comme l'a démontré sa récente gamelle lors de son piteux "ouane mane chove" de jeudi dernier, en toute logique DSK est le meilleur candidat pour l'UMP. Si comme moi vous
faîtes exception du PS comme parti de gauche, qui reste t'il véritablement à gauche ?


• Mélanchon ? Un renégat du PS ?


• Besancenot ? Où en est-il de ses tractations avec le PC et Mélenchon ? Il se place plus en observateur politique pour le moment.


• Pierre Laurent ? Après son passage râté à Dakar il devrait être pas mal refroidi !


• Bon, il nous reste Nathalie Arnaud... Comment ça vous la connaissez pô ? Mais si, c'est Arlette en plus jeune et en plus sexy !


 


Sérieusement, le meilleur candidat sera le peuple français lui-même, à condition qu'il décide de prendre son destin en main. Faut leur péter la gueule à tous ces aristocrates de la politique ! Il
faut changer complétement de système, tout est bidon, on nous manipule toujours autant et on nous sert toujours les mêmes menus à chaque élections. Je vais finir par être végétarien ou bien par
voter pour Chavez !


Ci-dessous les résultats réels du sondage du Sarko Show qui n'ont pas été publiés et même mensongés dès le lendemain matin dans la presse :





 


Amitiés fraternelles du Papy Mouzeot


 



canaille le rouge 14/02/2011 08:38



La question que personne ne pose : en quoi l'élection présidentielle qui paraît démocratique est en fait un piège à deux machoires qui enferme et broie la démocratie?


Quel mouvement populaire pour aller vers le pouvoir au parlement avec un mandat impératif, des élus révocables, élus à la proportionnelle intégrale ?



pourunevraiegauche.over-blog.com 11/02/2011 22:13



A peine au fait de la réalité européenne, qu'est-ce que DSK peut réellement savoir de la spécificité française ?


Chaque jour qui passe en apporte la preuve: DSK est un dangereux capitaliste. Bien plus que ne l'étaient Giscard et Chirac. Davantage que ne l'est Sarkozy. Ces chefs d'état étaient de droite,
certes, mais ils n'avaient pas la même perception du capitalisme que DSK. Celui-ci est adepte d'un capitalisme réfléchi, au service des puissants et au détriment des couches sociales les plus
basses


L'exemple de la Grèce arrive à point nommé pour illustrer la vision que j'ai de DSK. Voter pour lui, ce serait faire fi de toutes les avancées sociales que la France a connues au XXe siècle.
Rabaisser l'homme au rang de machine. Voilà le vrai visage du capitalisme. Voilà ce que veut DSK. Et il peut prêcher tranquillement: il dispose en France d'un parti "socialiste" qui n'a rien
compris et qui est à sa botte


TC