Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand le PS joue les Ducatel*

 

http://storage.canalblog.com/43/15/152398/36590937_p.jpg 

Dédié à ceux qui disent que La Canaille voit le mal partout et qu'il ne faut pas diaboliser la sociale démocratie :

De mardi 12 à vendredi 15, pour connaitre ce qu'en pensent les éléphants, un écho des savanes solférinesques.

Martine Aubry a demandé au chef de l'État "de suspendre les discussions au Sénat, mais aussi de mettre aussitôt les syndicats autour de la table, de remettre tout à plat".

"Il faut une réforme des retraites, on est tous d'accord. Pour la faire, il faut discuter, il faut négocier, et il faut surtout la justice", a-t-elle dit, en appelant le gouvernement à "ne pas jouer la politique du pire".

Alors qu'ils sillonnent les manifs en demandant d'attendre 2012, au PS, des parlementaires, prônent la renégociation de la réforme. Ils s'opposent à son retrait pur et simple, comme l'ont exigé les millions de grévistes, les 3 millions cinq cent milles manifestant de Mardi,

Jeudi, Jean-Marc Ayrault, avait expliqué que "tout n'était pas forcément à rejeter" dans le projet gouvernemental. "On gèle le texte tel qu'il est aujourd'hui", mais sur "les principales mesures, les mesures d'âge (62 ans et 67 ans) qui ne sont pas acceptables" il faut reprendre "les discussions avec les organisations syndicales et patronales",  demandant d'essayer "de trouver un compromis" car il en va de "l'intérêt général du pays".

Manuel Valls se dépense à convaincre qu'il ne faut pas demander le retrait du projet, "parce qu'il faut le remettre à plat et parce qu'il faut une réforme des retraites".

Dans le même sens, François Hollande, mercredi demande que  "la porte du gouvernement s'ouvre et qu'une discussion sur la base du projet actuel puisse se faire avec le gouvernement d'un côté et les partenaires sociaux" de l'autre.

 

Ce coeur d'antiquité rappelle ceux qui au milieu de barricades de 44 négociaient la trêve

http://mapage.noos.fr/liberation_de_paris2/images/guillois05.jpgle 20 août 44 appel à la trêve lancé, contre l'avis du CPL et des FFI d'Île de France, par ceux qui avaient peur de la colère populaire libératrice

Avant l'été, Martine Aubry avait provoqué des remous lorsqu'elle avait repris l'idée de travailler jusqu'à 62 ans. La Droite y avait vu l'acceptation d'un report de l'âge légal de départ à la retraite.

Jeudi, elle a clairement dit que le projet socialiste incluait l'allongement de la durée de cotisations, sujet sur lequel vieux principe de la sociale démocratie un flou artistique reste savamment  entretenu.

Quand la Canaille à mis à la une son blog la citation d'Henri Lefebvre : " ceux qui pensent arrêter leur regard sur l'horizon et se bornent à regarder ce qu'on voit, ceux qui revendiquent le pragmatisme et de faire seulement avec ce qu'on a, n'ont aucune chance de changer le monde...L'utopie, c'est ce qu'il y a au delà de l'horizon"

Il ne pensait pas que sur le dossier des retraites le PS confirmerait si rapidement et avec tant d'éclat la justesse du propos du grand philosophe.  

 

*Du nom de jules Ducatel, qui le 21 mai 1871 a ouvert la poterne du bastion 64 près de la porte de Saint-Cloud, aux troupes versaillaises, sous commandement de Mac Mahon, ci devant  maréchal (le vaincu de Sedan). Elles peuvent alors entrer dans Paris. C'est le début de l'écrasement de la Commune.

Son acte initial a conduit le Figaro, à lancer dans son journal une souscription publique qui rapporta "125 000 franc-or" à Jules Ducatel.

Dassault sait ce qu'il lui reste à faire.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article