Quand la fraude légale tient salon

Publié le 20 Mai 2013

http://www.capital.fr/var/cap/storage/images/media/images/photo-v2-457x222/rea/argent-par-la-fenetre/2637304-1-fre-FR/argent-par-la-fenetre_paysage360.jpg

 

 

Canaille le Rouge ne sait si vous admirez les funambules. Ils l'ont toujours fasciné.


Impressionnant de les voir au dessus du vide leur balancier à la main.


Sauf que là, pour ceux qui ont retenu l'attention de la Canaille, c'est "ennemi si tu tombes un des leur sort en trombe prendre sa place".


Mais, normalement ennemi, tu ne dois pas tomber, tout est prévu pour cela :

C'est la lecture de l'article du repenti de la finance dans l'Huma [lien]qui a excité la curiosité de La Canaille.


Un sigle :"Fiscap". Et un salon. Un de plus vous allez dire.


Déjà sa domiciliation : au centre de gravité du triangle Auteuil - Neuilly - Passy : Palais des congrès de la porte maillot.


Ensuite son nom :  "Salon de l’Ingénierie Patrimoniale et fiscale". Ça ne s'invente pas

Son credo :


Depuis 5 ans FISCAP s’est imposé comme le seul salon sur la « gestion de fortune ». 

Les dirigeants d’entreprises et les assujettis ISF y rencontrent les meilleurs experts : Banques privées, avocats fiscalistes, spécialistes de la gestion privée et du  « family office ». 

FISCAP a accueilli l’an dernier plus de  4 600 investisseurs privés de très haut niveau.

 

 Mais et c'est là que cela devient gros, la mouture 2013 s'annonce devoir être un grand cru.

Camarade qui vient de toucher ton SDTC (solde de tout compte) avant d'aller revoir une nouvelle fois pôle emploi, pointe la date sur son agenda. N'y va pas en blouse ou en bleu, il serait capable de te filer un balais et une serpillère alors que tu viens cherchez non pas du boulot mais comment optimiser ton magot (s'il en reste).

 

La grande vertu du capitalisme c'est sa capacité d'opportunisme (dans ces milieux, c'est apprécié comme tel).


Plutôt que de verser un bile des plus amère, allons donc regarder la profession de foi de notre église de fraudologie, secte des nantis qui font tourner les coffres pour en détourner les contenus des caisses de l'état où une part devrait aller :

 


UN SALON AU COEUR DU CHOC FISCAL!


4000 visiteurs, essentiellement des investisseurs privés, hauts revenus, cadres supérieurs et dirigeants d’entreprises soucieux d’optimiser la gestion de leur patrimoine personnel ou professionnel ont visité FISCAP en 2012…Pour 2013, la loi de finance prévoit un plan de rigueur historique de près de 30 milliards d’euros. L’effort se répartit entre une baisse des dépenses publiques, une hausse d’impôts sur les plus grandes entreprises et une hausse d’impôts sur les ménages, essentiellement les plus aisés.


Au programme: nouvelle tranche marginale de l’impôt sur le revenu à 45%, limitation des niches fiscales, taxation exceptionnelle à 75% des revenus d’activité supérieurs à 1 million d’euros, limitation des avantages fiscaux des grandes entreprises…Et surtout, réforme la plus structurelle présentée comme un élément de justice fiscale, la taxation des revenus du capital au même niveau que ceux issus du travail qui promet de groschangements pour les contribuables, notamment aisés …


Dans ce contexte, FISCAP, salon, dédié à tous ceux qui entreprennent et qui souhaitent prendre des décisions stratégiques en matière de patrimoine et de fiscalité, sera au centre de toutes les attentions les 21 et 22 mars prochains.


 

Et comme ils sont gourmands, à peine clos en mars, dès octobre 2013, ils s'en offrent une deuxième tranche.

 

Avec l'aide des sept nains de Bercy qui n'y trouvent rien à redire, nos Blanche-Neige de l'évasion et du maquillage vont aller rencontrer leur prince charmant du camoufflage fiscal.

 

Avec la météo du moment et comme la chambre à Cannes est hors de prix (beaucoup des ci-dessus croisent dans les parrages) vous avez peut-être un peu de liberté du coté de la pendule. La Canaille vous propose le lien avec le catalogue de l'exposition 2012 de ce salon de la cupidité et l'affairisme fiscal.[lien pour passer au salon]

 

Et pour vous mettre en appétit, juste un morceau de page :


13-05-20--Fiscap-2012.JPG

Comme vous le voyez des conseillers parfaitement fréquentables pour du caritatif haut de gamme.

Pour aider, petit lexique (source Larousse en ligne) :

-optimiser : Donner à quelque chose, à une machine, à une entreprise, etc., le rendement optimal en créant les conditions les plus favorables ou en en tirant le meilleur parti possible.

-défiscalisation Ne plus soumettre à l'impôt certains produits ou services, certaines cotisations, etc.

Aller, bon voyage chez Fraude en croisière. Et le pire, c'est Blummollet qui leur a garanti, ils sont assurés de ne pas avoir la douane au pied de la passerelle à leur débarquement.

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Du côté du capital

Repost0
Commenter cet article